Accueil
EVANGILE DU 24 SEPTEMBRE ANTOINE PELLETIER
Partager

EVANGILE DU 24 SEPTEMBRE ANTOINE PELLETIER

RCF Rennes,  -  Modifié le 30 septembre 2020
Temps spirituel (Rennes) EVANGILE DU 24 SEPTEMBRE ANTOINE PELLETIER
Luc 9, 7-9
podcast image par défaut

07 Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, entendit parler de tout ce qui se passait et il ne savait que penser. En effet, certains
disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d’entre les morts.
08 D’autres disaient : « C’est le prophète Élie qui est apparu. » D’autres encore : « C’est un prophète d’autrefois qui est ressuscité. »
09 Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l’ai fait décapiter. Mais qui est cet homme dont j’entends dire de telles choses ? » Et il
cherchait à le voir.

Mais qui est cet homme ? Qui est Jésus ? A cette question lancinante, que nous
nous posons tous, il n’est pas possible de répondre par une définition : Vouloir dire
qui est le Fils de Dieu, qui est Dieu, vouloir définir Dieu-le Tout autre- c’est vouloir
mettre la main sur Lui, et c’est peut-être cela le problème d’Hérode, on l’a vu par le
massacre des innocents. Et c’est le meilleur moyen de ne jamais Le rencontrer.
Accepter de Le rencontrer sans pouvoir le définir, c’est peut-être le fondement de
la démarche. Et c’est peut-être un guide pour la vie quotidienne: rencontrer
l’autre, l’accompagner et se laisser accompagner par lui c’est accepter son
mystère, accepter que fait à l’image de Dieu , chacun de nous est indéfinissable,
non réductible à ses actes ou à ce qu’il donne à voir, à la fois , pour nos proches,
familiers et inconnus.
C’est vrai pour Jésus, qui n’est pas que le fils du charpentier, c’est vrai pour ceux
que nous rencontrons et c’est vrai pour nous-même : Nous sommes enfants de
Dieu et frères de Jésus.
Le pape François dans une des homélies du matin à Sainte Marthe nous apprend
qu’il y a trois manières de connaitre Jésus :
-sur le chemin de la vie quotidienne , en marchant sur la route avec Lui, c’est-à-dire
en marchant vers le Père car « quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans
les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère. »(Mt 12,50)
-par la lecture des textes sacrés et l’enseignement de l’Eglise
-par la prière, le dialogue avec Lui qui est notre ami au sens le plus fort du terme
« quelqu’un qui me connait et qui m’aime quand même »
Dans tous les cas il nous faut pour cela mettre nos vêtements de noces, c’est-à-dire
nous dévêtir pour Le revêtir, et chercher Jésus pour Lui-même et non par simple
curiosité ou pour savoir comment être en règle, comment se comporter devant lui,
bref pour se cacher à ses yeux. Car vouloir rencontrer Jésus, le connaitre, c’est
accepter le Chemin de La Croix et les difficultés que Son Regard nous impose : les
difficultés de la vrai Liberté qui en premier impose de se reconnaitre pécheur.
Que Marie, notre Mère nous accompagne sur le chemin avec Le Christ, le fils du
Dieu vivant, mort et ressucité pour nous, sur le chemin vers le Père.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don