Accueil
Et si la pub pouvait sauver le jaguar et les abeilles, par Stacy Algrain
Partager

Et si la pub pouvait sauver le jaguar et les abeilles, par Stacy Algrain

Un article rédigé par Stacy Algrain - RCF, le 13 février 2024  -  Modifié le 13 février 2024
Tout est lié Et si la pub pouvait sauver le jaguar et les abeilles, par Stacy Algrain

Dans sa chronique, Stacy Algrain (lacorneille.fr) se demande "ce que cela ferait si les quelques trois milliards d’euros investis chaque année par l’industrie en publicité étaient utilisés pour… faire la promo d’espèces en danger."

© RCF © RCF

Après cette séquence dédiée à l’actualité trépidante de notre pays, voici une courte page de pub qui vous est offerte par Animalicis. Aussi à l’aise dans l’eau que sur la terre ferme ou dans les arbres. Agile et puissant. 190 centimètres pour 110 kilogrammes de muscles. Tout droit sorti d’un rêve, ses courbes sauront vous envouter…  Croiser son regard de braise et vous voilà pris du désir ardent de traverser la savane à l’allure d’une antilope. Pelage camouflage ou noir sur noir. Découvrez en avant première la nouvelle "jaguar" ! De quoi faire ronronner de jalousie les collègues de travail…

 

Une pub pour le jaguar plutôt que pour la Jaguar

Inspirée par les envolées lyriques des constructeurs automobiles, je me suis demandée ce que cela ferait si les quelques trois milliards d’euros investis chaque année par l’industrie en publicité étaient utilisés pour… faire la promo d’espèces en danger ! Je ne suis pas allée chercher bien loin, le jaguar, c’est le chouchou de ces messieurs en recherche de sensations fortes. L’allure féline, les traces de dérapage sur l’asphalte rappelant les coups de griffes acérées sur l’écorce des arbres et puis, le vrombissement du moteur. Grrr. C’est beau, c’est cher et c’est rare. 

 

qui pourrait se douter que toute cette histoire de sixième extinction de masse ce n’est pas un coup de la secte des chasseurs de papillons ? 

 

Et bah oui, là encore, tout comme le jaguar qui a vu sa population chuter de 80% ces quinze dernières années. Si la même chose était arrivée au prix des bagnoles, je peux vous dire qu’on aurait vu des foules se presser dans les concessions automobiles ! Mais bon, qui pourrait se douter que toute cette histoire de sixième extinction de masse ce n’est pas un coup de la secte des chasseurs de papillons ? 

 

Les animaux sauvages menacés sont surreprésentés dans la publicité

Parce que franchement, moi, lorsque j’allume ma télévision ou que je me promène dans les allées de mon supermarché, je peux vous dire que des animaux sauvages, j’en vois à la pelle ! Si l’inflation n’était pas si importante, je dirais même que c’est une entrée gratuite au zoo. Des jaguars, des tigres, des girafes et puis des abeilles sur mes céréales ! Moquez-vous, mais c’est comme ça que mon ptit loup Balthazar a appris qu’une abeille ça fait bzz bzz bzz ! Plus efficace qu’une campagne de Greenpeace, je vous le dis moi.

 

Après, j’ai vu passer une vidéo sur TikTok et la journaliste, elle disait que la "surreprésentation" d’espèces sauvages dans notre quotidien "nous fait oublier qu’elles sont en danger". Concrètement, c’est le moment où l’on doit se dire que voir des crocodiles sur tous les polos, cela n’efface pas que certaines espèces comme le crocodile d’Orénoque sont en danger critique d’extinction… ou encore que les oiseaux ne disparaissent pas uniquement des icônes des réseaux sociaux…

 

Faire preuve d'esprit critique face à la publicité

Sur ces sages paroles, la prochaine fois qu’un industriel roi du jaguar-washing tentera de vous tondre comme un mouton ou de vous prendre pour un pigeon, je compte sur vous pour sortir les griffes ! 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don