Partager

Escapade

RCF,  -  Modifié le 29 mai 2020
Escapade, échapper, après le confinement tout le monde chercher à s'échapper, à aller se promener. Mais quelle est la signification de ce mot "escapade" ?
podcast image par défaut

Le mois de juin est tout proche, la fin de semaine est déjà là, et après le confinement, le déconfinement nous donne assurément quelque envie de se promener, de tenter donc, dans le cadre sanitaire du moment, une escapade touristique, qui peut être de quelques heures, d’une journée ou deux jours. Et justement cette formule qui fleurit en ce moment, l’escapade touristique, ne manque pas de charme et de surprises quand on remonte à sa naissance et à sa famille.

C’est un mot qui contrairement à ce qu’on a pensé un moment nous vient de l’espagnol, « escapada », attesté dans notre langue en 1630. Et bien sûr le mot est lié au verbe échapper et à son étymologie qui est étonnante puisque « échapper » vient du latin populaire excappare qui veut dire littéralement « sortir » (ex) de sa « chappe » entendons son manteau à capuchon. C’est une image, mais qui montre bien cette volonté de s’enfuir d’une situation présente, qu’elle soit géographique ou psychologique. En fait, la première fois que le mot « escapade » est enregistré dans un dictionnaire français, en 1680, il est seulement fait allusion aux activités équestres : « L’escapade », dit Richelet, « C’est lors que le cheval s’est transporté malgré l’écuyer. Cheval qui fait une escapade. ». Une définition que confirmera Furetière en évoquant l’escapade qui « se dit aussi en termes de Manège de l’action fougueuse & emportée d’un cheval qui n’obéit point au Cavalier. » Mais il signale déjà qu’une « escapade » est une « action d’emportement, de libertinage, une échappée ». Et de fait, on parle alors d’escapade d’écolier ou d’escapade amoureuse, deux registres différents donc. Dans la dernière édition du Dictionnaire de l’Académie française, est élégamment évoquée parmi les exemples « une galante escapade ».

Finis les sens péjoratifs et on peut consulter des sites qui vous proposent « Les cent plus belles escapades touristiques ». On va parfois au bout du monde et à deux pas de chez soi, à moins de cent kilomètres on n’a parfois rien visité. Quoi qu’il en soit, ce samedi avec mon épouse on est invité à une escapade fruitière. Oui dans le jardin du voisin, il a un cerisier avec des milliers de cerises !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don