Accueil
Eric Pantalacci, président du GNI 74 : "On nous demande de faire la police, au sein même de nos équipes"
Partager

Eric Pantalacci, président du GNI 74 : "On nous demande de faire la police, au sein même de nos équipes"

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 16 juillet 2021  -  Modifié le 5 février 2024

Lundi, sera présenté en Conseil des Ministres l'avant-projet de loi sur l'extension du passe sanitaire. Un texte qu'attendent impatiemment les restaurateurs, et patrons de bars.

© RCF Haute-Savoie 2021 © RCF Haute-Savoie 2021

A compter du 1er août, le passe sanitaire sera obligatoire pour accéder aux restaurants, bars, hôpitaux, centres commerciaux, avions, trains et cars longue distance. Le restaurateur devra non seulement contrôler sa clientèle, mais aussi ses employés. "Des contrôles de police", qui vont faire fuir la main d'oeuvre, déjà bien absente cet été en raison des incertitudes sanitaires, selon le président du GNI 74 Eric Pantalacci. "Certains restaurants ont déjà choisi de fermer deux jours dans la semaine, en raison d'un manque de personnel".

 

Ce texte devrait apporter des précisions, sur la nature des sanctions, si le contrôle du passe sanitaire n'était pas fait. Ou encore si le personnel des établissements concernés n'était pas vacciné ou testé, à partir du 1er août. Une perspective qui n'enchante pas Eric Pantalacci, le patron d'un hôtel à Chamonix. Le client encourt 135 euros d'amende s'il refuse de présenter son pass sanitaire. 45 000 euros d'amende et 1 an d'emprisonnement pour les restaurateurs récalcitrants.  

 

Le GNI a demandé le report de l'extension du pass sanitaire aux cafés, bars et restaurants, au 1er septembre.  

 

Pour obtenir un pass sanitaire, trois preuves sont possibles : un certificat de vaccination complet (avec deux doses quand le vaccin le nécessite, et ce depuis au moins une semaine), un certificat d'immunité prouvant une contamination dans les six derniers mois et une rémission depuis au moins une semaine, ou enfin un test négatif datant de moins de 48 heures. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don