Accueil
RCF Équitation : la cavalière girondine handisport Marie Vonderheyden rêve des Jeux paralympiques de Paris 2024

Équitation : la cavalière girondine handisport Marie Vonderheyden rêve des Jeux paralympiques de Paris 2024

Un article rédigé par Clement Guerre - RCF Bordeaux, le 27 mai 2024  -  Modifié le 3 juin 2024
Regards sur l'actualité Jeux paralympiques de Paris 2024 : la cavalière girondine Marie Vonderheyden

La cavalière girondine Marie Vonderheyden, championne de France avant son très grave accident en 2015 fait aujourd'hui partie de l’équipe de France de para-dressage. La jeune femme miraculée espère représenter la France en équitation aux Jeux paralympiques. 

La cavalière Marie Vonderheyden avec son cheval en route vers les jeux paralympiques de Paris 2024 ©Marie Vonderheyden. La cavalière Marie Vonderheyden avec son cheval en route vers les jeux paralympiques de Paris 2024 ©Marie Vonderheyden.

En ce mois de mai 2024, la cavalière girondine Marie Vonderheyden est en bonne route pour réussir son pari : fouler à nouveau les plus grandes compétitions d'équitation comme les Jeux olympiques et paralympiques cet été à Paris où elle est déjà pré-qualifiée. 

Victime d’un terrible accident en 2015, Marie Vonderheyden est désormais une miraculée et grâce à sa foi "un grand témoin pour montrer que tout peut marcher", explique celle qui devrait représenter la France en para-dressage (seule discipline d'équitation aux Jeux paralympiques à Paris et à Versailles en septembre 2024 pour les épreuves d'équitation).

 

image

 

Retour à la vie et à cheval

L'histoire de Marie Vonderheyden bascule aux Etats-Unis en 2015 où elle vivait sa vie de cavalière professionnelle. Alors qu'elle sort comme tous les jours son cheval, elle est victime d'un grave accident. Tombée sur la tête, il ne lui reste quasiment aucun souvenir et souffre de graves lésions cérébrales.

Après six semaines de coma et de longs mois à l'hôpital, son côté droit reste paralysé. Durant sa rééducation, sa famille, ses parents et ses trois sœurs notamment, se relayent auprès d'elle. "On a eu une chaîne de prières très fortes au chevet de Marie", explique sa sœur Rebecca Vonderheyden.

Deux ou trois ans plus tard, Marie Vonderheyden va expérimenter l'équitherapie et son corps de cavalière répond positivement. "Au début, il me fallait deux personnes autour de moi pour monter à cheval, une autre qui tenait mon tuyau médical et une dernière pour me maintenir à cheval, se remémore la para-cavalière. Mais au final, vu mon handicap, côté droit, je suis mieux à cheval qu'à pied en marchant"

Pré-sélectionnée pour les JO de Paris 2024

Finalement, sa passion pour les chevaux et pour son sport, l'équitation, a repris le dessus. Il y a quelques années Marie Vonderheyden reprend la compétition en handisport. Elle se concentre désormais sur le dressage avec son cheval Bombastic pour les Jeux paralympiques de Paris. "C'est la compétition qui m'anime et c'est la chose qui m'aide le plus à aller mieux", assure l'athlète girondine.

Au final, je suis mieux à cheval qu'à pied en marchant

Une chance inespérée témoigne sa sœur Rebecca : "les Jeux olympiques sont des compétitions qui n'arrivent qu'une fois dans une vie et là, de pouvoir accéder à une compétition comme les paralympiques c'est génial". D'autant que la compétition de para-dressage de Paris 2024 se déroulera dans le cadre exceptionnel du château de Versailles . Un rêve pour la cavalière de 33 ans qui devrait recevoir sa validation pour les Jeux d'ici le début de l'été. 

 

image

 

Suivez l'actualité des Jeux paralympiques sur RCF Bordeaux dans notre émission mensuelle En route vers les Jeux de Paris 2024. On a déjà parlé de Basket fauteuil, para-athlétisme, volley assis, escrime fauteuil et bien d'autres sports.

 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Regards sur l'actualité

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don