Accueil
Épiscopat : 2 à 3 % de refus en France pour les nouveaux évêques pressentis

Épiscopat : 2 à 3 % de refus en France pour les nouveaux évêques pressentis

RCF, le 19 janvier 2024  -  Modifié le 22 janvier 2024
L'Invité de la Matinale Nominations épiscopales : seuls « 2 à 3 % des prêtres disent non » affirme Monseigneur Celestino Migliore, le nonce apostolique en France

Mgr Celestino Migliore, ambassadeur du Vatican en France, a levé un coin du voile ce vendredi sur un tabou dans l’Église. Certains prêtres refusent de devenir évêques. Le pourcentage en France serait dix fois inférieure à la moyenne dans le Monde. 

Mgr Celestino Migliore, Nonce apostolique en France. Crédit photo : RCF Mgr Celestino Migliore, Nonce apostolique en France. Crédit photo : RCF

Combien de prêtres refusent la charge d'évêque? « 20 à 30 % mais ici en France, c’est vraiment moins peut-être 2 à 3 % » estime ce vendredi sur RCF Mgr Celestino Migliore le Nonce apostolique en France. L’une de ses missions est de préparer les dossiers de nomination des évêques pour les soumettre ensuite au Pape François.

Sélectionner des profils

Ce différentiel proviendrait d’un meilleur profilage des candidats. « On essaye de sélectionner des personnalités qui ont la carrure : psychologique, spirituelle et intellectuelle » précise Mgr Migliore.

60 dossiers en quatre ans

En quatre ans, il a eu à gérer 60 dossiers de nomination épiscopale. 6 autres sont en chantier selon lui. Parmi ces 60 nominations, une vingtaine sont de nouvelles ordinations le reste, ce sont des transferts d’évêque d’un diocèse à un autre. «Ce qui fait qu’il n’y a pas eu un renouvellement massif de l’épiscopat français » relève le Nonce apostolique qui réfute toute opacité dans la procédure.

Comment sont nommés les évêques ?

Tous les trois ans, les archevêques de France adressent au Pape une liste de noms de prêtres, pouvant devenir de nouveaux évêques. Chaque fois qu’un évêque doit être nommé, une enquête sur 60 à 80 personnes est organisée dans le diocèse en question sur son état et son fonctionnement. Durant cette consultation, trois noms sont proposés.

Trois noms retenus

Ces trois noms font ensuite l’objet d’une autre enquête auprès de leur entourage et connaissances, pour évaluer leur compétence, leurs qualités et leur capacité de gouvernance.

L'éventuel refus doit être motivé. Il n’est pas possible par exemple de refuser un diocèse dans l’idée d’en accepter un autre plus tard. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don