Accueil
Entretien exclusif avec le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège
Partager

Entretien exclusif avec le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège

Un article rédigé par Etienne Pépin - RCF, le 27 janvier 2023  -  Modifié le 27 janvier 2023
L'Invité de la Matinale Entretien exceptionnel avec le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'état du Saint Siège

Le cardinal Parolin était en France à l'occasion des journées internationales Saint François de Sales, le congrès de la fédération des médias catholiques. Au micro d'Étienne Pépin, le secrétaire d'Etat du Saint-Siège revient sur les actualités récentes de l'Eglise catholique : la santé du pape, les enjeux de gouvernance, le prochain voyage du Saint Père en France... Tour d'horizon à l'approche du 10ème anniversaire du pontificat du pape François. 

Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'état du Saint Siège. © Photographe Massimiliano Migliorato Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'état du Saint Siège. © Photographe Massimiliano Migliorato

Le pape fait face aux critiques

Le pape François célèbrera le 10e anniversaire de son pontificat cette année. Le Cardinal Pietro Parolin affirme que le Saint Père a bien récupéré après son problème au genou qui l'empêchait de marcher. "Il peut continuer tranquillement sa mission" même s'il fait face aux critiques de plusieurs cardinaux et évêques. le cardinal Parolin l'assure : "Il me semble très tranquille : il sait que certains ne partagent pas sa vision, et il l’accepte". Le pape se dit prêt à prendre en compte les remarques, à condition qu’elles soient constructives et au service de l’amélioration de l’Église.

La mort de Benoît XVI a libéré la parole au Vatican, mais elle ne va pas pour autant influencer l'actuel souverain pontife. Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège l’affirme : "il s’est toujours senti libre de gouverner l’Église comme il pensait devoir le faire".  Le pape François est très affecté par la disparition de son prédécesseur, il dit avoir perdu "comme un père". Les deux papes étaient unis par une relation très "fraternelle".

L’unité de l’Eglise catholique, la priorité du pape

Cette semaine, le pape a reçu une délégation ukrainienne à Rome. Depuis le début de la guerre, il appelle régulièrement à la paix et exprime le souhait de se rendre sur le front russe comme sur le front ukrainien mais "l’occasion ne s’est pas encore présentée". François veut être un pont entre les deux pays et œuvrer au retour de la paix. Sa position, toutefois, est claire : il a parlé d’un "agresseur" et d’un "agressé".

Sur plan diplomatique, le dialogue se poursuit aussi avec la Chine. Comme en témoigne la récente rencontre du pape avec le cardinal Zen. L’évêque émérite de Hong Kong s’était offusqué des accords conclus entre le saint Siège et la Chine reconnaissant l’Eglise officielle alors que l’Eglise souterraine, elle, souffre toujours des persécutions du régime. L’unité de l’Eglise, est bien un des enjeux du pontificat : "Partout, selon les traditions, les cultures, et les sensibilités, une seule et unique foi est confessée. Le pape dit souvent qu’on doit être unis dans la diversité".

Le pape bientôt en France

Le pape François poursuit ses voyages à travers le monde. Il sera en Afrique, en République Démocratique du Congo la semaine prochaine. Sa priorité, dit le cardinal Parolin est d’aller rencontrer les Églises d’ailleurs et les "chrétiens de la périphérie". Le secrétaire d'Etat du Saint-Siège qui a aussi confirmé la prochaine visite du pape en France. Il viendra à Marseille en septembre 2023, pour une rencontre consacrée à la Méditerranée.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don