Accueil
En Savoie, les taxis menacés par l’offre illégale
Partager

En Savoie, les taxis menacés par l’offre illégale

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 15 février 2024  -  Modifié le 15 février 2024
3 Questions à... · RCF Savoie Mont-Blanc Les taxis de Savoie poussés vers la sortie par des chauffeurs illégaux

Dans nos départements alpins, l’activité hivernale représente jusqu’à 85 % du chiffre d'affaires des taxis de montagne. Mais aujourd’hui le marché est mis à mal par l’arrivée, sur le territoire, de chauffeurs amateurs et pas en règle.
 

Les taxis savoyards ont la vie dure face à des chauffeurs venant marcher illégalement sur leurs plates bandes - © Canva Les taxis savoyards ont la vie dure face à des chauffeurs venant marcher illégalement sur leurs plates bandes - © Canva

Un danger pour le marché…

 

La loi est claire, un VTC ne peut prendre en charge un client qu’après une réservation, la maraude, sur la route, est exclusivement réservée aux taxis. Pourtant, l’hiver venu, en Savoie, cette réglementation est discrètement mise au placard par des chauffeurs amateurs. “Ce sont des particuliers qui s’inscrivent sur des plateformes type UBER” explique Sébastien Dumarais, le président de la chambre syndicale des artisans taxis 73. Des chauffeurs illégaux, qui cassent les prix, font bondir l’offre et dérégulent le marché. 
Les forces de l’ordre sont dépassées et faute de contrôle, ces amateurs affluent. “Ils sont très clairs avec nous quand on en parle avec eux, ils nous disent : “cette année, on fait un coup d’essai et l’année prochaine, on fait monter 300 ou 400 véhicules” alerte Sébastien Dumarais. 

… Et les usagers

 

C’est face à l'expansion de cette pratique que le syndicat a décidé d'en référer à la préfecture, attendant de l’Etat qu’il fasse respecter la loi. Mais ce n’est pas le seul impact : les usagers aussi prennent des risques en choisissant ces véhicules aux trajets moins chers, mais illégaux. “C’est toute une filière clandestine, il y a des chauffeurs qui sont envoyés ici, ils n’ont pas de carte VTC, ils n’ont rien pour travailler” insiste Sébastien Dumarais. Les prix cassés cachent de gros manquements à la réglementation d’après les dires des taxis locaux : pas d’attestation délivrée par la préfecture, pas d’examen, pas de carte, pas ou peu d’entretien des véhicules. “Ce qui faut que les usagers sachent, c’est qui si il y a un accident, l’assurance se dédouanera et dira, c’est un chauffeur qui n’a pas ce qu’il faut pour conduire, moi je n’assure pas” termine le président du syndicat. 

 

Pas de blocages en février
D’abord envisagés par les taxis de Savoie, les blocages lors des samedis de chassé-croisé n’auront pas lieu. Le dialogue est aujourd'hui la voie privilégiée, même si des actions pourraient être envisagées lors des JO de Paris cet été.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

3 questions à - RCF Savoie Mont-Blanc
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
3 Questions à... · RCF Savoie Mont-Blanc

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don