Accueil
RCF Législatives : la gauche en tête, le Rassemblement national en troisième position, pas de majorité claire

Législatives : la gauche en tête, le Rassemblement national en troisième position, pas de majorité claire

RCF, le 7 juillet 2024  -  Modifié le 8 juillet 2024

Selon les projections des différents instituts de sondage, le Nouveau Front populaire arrive en tête du second tour des législatives, devant Ensemble. Le Rassemblement national, en troisième position, est distancé. Aucun des trois blocs n'obtient la majorité absolue. Le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé qu'il démissionnerait ce lundi matin. Une période inédite s'ouvre dans la vie politique française.

© RCF - Romane Gallisai © RCF - Romane Gallisai

La gauche en tête, mais pas de majorité  

Contrairement à ce qu’annonçaient les sondages, les premières estimations des résultats du second tour des législatives placent le Nouveau Front populaire en tête. Ensemble et les macronistes arrivent en seconde position et le Rassemblement national progresse mais bien moins qu’estimé. Aucune majorité absolue ne se dégage.

Le "front républicain" semble donc avoir porté ses fruits : les 210 désistements de candidats du camp présidentiel ou de gauche devraient permettre à l’alliance de gauche de remporter 172 à 215 sièges selon les premières estimations des instituts Ifop et Ipsos. Le Nouveau front populaire pourrait devenir la première force politique au Palais Bourbon, en progression par rapport aux 151 élus de 2022 sous la bannière de la Nupes.

De son côté, le Rassemblement national a gagné de 27 à 67 députés mais arrive en troisième position, très loin de la majorité absolue pourtant envisagée ces derniers jours par certains observateurs. Le parti lepéniste n’obtient même pas de majorité relative. Selon les estimations, il devrait envoyer 132 à 152 députés au Palais Bourbon. 

Le camp présidentiel quant à lui, devrait avoir 150 à 170 élus à l'Assemblée. 

Que va-t-il se passer dans les prochaines heures ?

"Je remettrai demain matin ma démission au président de la République" : ce sont les mots de Gabriel Attal ce dimanche soir après l'annonce des résultats du second tour des élections législatives. Dès lors, qui dirigera le gouvernement à partir de demain midi ? Le président de la République pourrait refuser la démission de l'actuel Premier ministre et ce dernier pourrait rester en poste pour le moment. Gabriel Attal s'est d'ailleurs dit ce dimanche soir prêt à rester "aussi longtemps que le devoir l'exigera". La durée de cet "intérim" pourrait être conséquente dans la mesure où aucune majorité ne se dégage dans la nouvelle assemblée : des tractations vont donc être nécessaires pour trouver une coalition. L'option d'un gouvernement "technique" est aussi sur la table : un tel gouvernement aurait pour mission de gérer les affaires courantes en attendant qu'une nouvelle dissolution de l'Assemblée soit possible dans un an.

Personnalités élues et battues 

François Ruffin réélu de justesse dans la Somme avec 51,9% des voix

Alexis Corbière réélu en Seine-Saint-Denis face à la candidate officiellement investie par LFI pour le NFP

Philippe Poutou battu dans l'Aude par un candidat RN

Dominique Voynet élue dans le Doubs

François Hollande réélu à Tulle en Corrèze, avec 43,3% des voix (triangulaire)

Elisabeth Borne élue avec 56,4% dans le Calvados

Gabriel Attal élu dans les Hauts-de-Seine

Olivier Marleix, président sortant du groupe LR à l'Assemblée, réélu 

Laurent Wauquiez élu en Haute-Loire avec 60,7% des voix, conte le RN

Gérald Darmanin réélu dans le Nord avec 58,9% des voix 

Eric Ciotti réélu dans les Alpes-Maritimes

Marie-Caroline Le Pen battue de justesse (49,8%) dans la Sarthe

Résultats par département

En Auvergne-Rhône-Alpes

Dans l'Ain, au premier tour, le Rassemblement national était en tête dans quatre circonscriptions sur cinq. Au final, le parti d’extrême droite remporte deux sièges : Jérôme Buisson conserve son siège dans la quatrième circonscription et Marc Chavent s’impose dans la cinquième.

Les résultats dans l'Ain

Deux députés sortants sont réélus : Hervé Saulignac (NFP) et Fabrice Brun (Divers droite), d'une très courte tête pour ce dernier. L'union de l'extrême droite et Vincent Trébuchet l'emportent dans le nord-Ardèche, la circonscription de l'ancien ministre Olivier Dussopt. C'est une première en Ardèche.

Les résultats en Ardèche

À l’issue du second tour dans la Drôme, le RN remporte deux circonscriptions, tout comme le nouveau Front populaire. Lisette Pollet (RN) et Marie Pochon (NFP) conservent leurs sièges, tandis que Paul Christophe (NFP) et Thibaut Monnier (RN) vont faire leur entrée au Palais Bourbon.

Les résultats dans la Drôme

Dans le Nord-Isère, à Vienne et Bourgoin-Jallieu, le Rassemblement national gagne deux nouveaux députés RN. Le parti présidentiel perd ce territoire où, en 2017, quatre députés En Marche avaient pourtant été élus. 

Les résultats dans le nord-Isère

Au terme de ce deuxième tour, peu de changements dans la Loire où tous les députés sortants sont reconduits, sauf Quentin Bataillon (Ensemble) à St-Étienne qui laisse son siège à Pierrick Courbon (NFP).

Les résultats dans la Loire

Grand chelem à Lyon pour le Nouveau Front populaire qui fait élire quatre députés alors que dans le Rhône, deux députés Rassemblement National ont été élus, une première.

Les résultats dans le Rhône et à Lyon et les résultats à Roanne

En Bretagne

À l'issue du second tour, la Bretagne est restée fidèle à ses députés sortants, surtout celles et ceux de la majorité présidentielle. Même si celle-ci perd deux sièges. Le Nouveau Front populaire a confirmé sa deuxième position dans la région en obtenant neufs sièges. C'est trois de plus qu'en 2022. À droite, Les Républicains conservent un siège. Le Rassemblement national, arrivé en tête dans cinq circonscriptions bretonnes et qualifié dans toutes les circonscriptions  après le premier tour, n'a obtenu aucun député en Bretagne.

La Bretagne reste hermétique au Rassemblement national

Dans les Côtes d'Armor, la majorité présidentielle conserve trois députés et le Nouveau Front populaire, une députée. Les Républicains, un député. Quant au Rassemblement national, pourtant qualifié dans toutes les circonscriptions du département, il n'a pas réussi a transformer l'essai.

Les résultats dans les Côtes d'Armor

À l'issue du second tour des élections législatives du dimanche 7 juillet dans le Finistère, la majorité présidentielle a conservé six députés, le Nouveau Front populaire compte désormais deux députés. Le Rassemblement national n'a aucun élu, il était pourtant qualifié cette fois-ci dans toutes les circonscriptions du département.

Les résultats dans le Finistère

Zoom : la circonscription de Brest-centre repasse à gauche 

À l'issue du second tour des élections législatives de ce dimanche, le Nouveau Front populaire a désormais cinq députés, la majorité présidentielle n'en compte désormais plus que deux. Une seul circonscription reste entre les mains d'un Divers droite. Le Rassemblement national, pourtant qualifié dans toutes les circonscriptions du département, n'en obtient aucun.

Les résultats en Ille-et-Vilaine

Prime aux sortants dans le Morbihan. A l'issue du second tour des élections législatives, 4 députés sortants de la majorité sont réélus, tout comme le régionaliste Paul Molac. Le Nouveau Front populaire confirme ses résultats sur la circonscription de Lorient. L'écologiste Damien Girard accède au Palais Bourbon pour la première fois. Le Rassemblement national arrivé en tête dans deux circonscriptions morbihannaises il y a 7 jours ne passe donc pas l'épreuve du second tour. 

Les résultats du second tour dans le Morbihan

En Corse

Quatre duels marquaient ce second tour des législatives en Corse, face à la percée des candidats du Rassemblement national. La Haute-Corse voit cependant une surprise relative, l'élection du Divers-droite François-Xavier Ceccoli contre le candidat nationaliste de Femu et député sortant, Jean-Félix Acquaviva.

Les résultats en Corse

En région Grand-Est

Les résultats dans la Marne

Alors que Kévin Pfeffer (6ème circonscription - Forbach) et Alexandre Loubet (7ème circonscription - Boulay/Saint-Avold) avaient confirmé dès le premier tour l’implantation locale du Rassemblement national, la Moselle va envoyer deux autres députés RN à Paris : Laurent Jacobelli, qui confirme son mandat dans la 8ème circonscription et Pascal Jenft dans la 5ème, en Moselle-Est, qui bat le sortant Vincent Seitlinger (LR). Dans les autres circonscriptions mosellanes, le barrage à l’extrême droite permet l’élection de Belkhir Belhaddad (1ère), Ludovic Mendes (2ème), Nathalie Colin-Oesterlé (3ème), Fabien Di Filippo (4ème) et Isabelle Rauch (9ème).

Les résultats en Moselle 

En Normandie

Au soir du second tour, les quatre députés sortants de la Manche sont réélus. Dans les quatre circonscriptions, le candidat du Rassemblement national a été battu par le député sortant.

Les résultats dans la Manche

L’Orne avait connu une vague "bleu marine" au premier tour des élections législatives. Mais ce sont finalement les députés sortants qui conservent leur siège à l'issue du second tour.

Les résultats dans l'Orne

En Nouvelle-Aquitaine

En Charente, les trois députés sortants, René Pilato (NFP) dans la 1ère circonscription, Sandra Marsaud (Ensemble) dans la 2ème et  Caroline Colombier (RN) dans la troisième ont été réélus au second tour.

Les résultats en Charente

En Occitanie

C'est avec 43,40% des voix que Sophie Pantel (NFP) devient députée pour la seule circonscription de la Lozère.

Les résultats en Lozère

En Provence-Alpes-Côte d'Azur

Dans les Alpes-Maritimes, à l'issue du second tour des législatives, les trois candidats LR sont réélus. Le RN récupère les six autres circonscriptions. 

Les résultats dans les Alpes-Maritimes

Dans les Bouches-du-Rhône, à l'issue des législatives, le RN s'impose dans 8 des 9 circonscription hors Marseille. 

Les résultats dans les Bouches-du-Rhône

Taux de participation

Le taux de participation à 17h était de 59,71%, en légère hausse par rapport au premier tour : le 30 juin à la même heure, il s'établissait à 59,39%  en France métropolitaine. C'est 21,6 points de plus qu'au second tour des législatives en 2022 (38,11%).

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don