Accueil
En Anjou, des voyages scolaires perturbés par la grève SNCF
Partager

En Anjou, des voyages scolaires perturbés par la grève SNCF

Un article rédigé par Elisa Brinai avec Marion Bastit - RCF Anjou,  -  Modifié le 13 avril 2018
La grève à la SNCF tombe en pleine période de voyages scolaires. Pour ceux qui avaient opté pour le train, trouver des cars de substitution relève du casse-tête en Maine-et-Loire.
2018 - CC0 Creative Commons - Illustration de Londres 2018 - CC0 Creative Commons - Illustration de Londres

A Longué-Jumelles, à côté de Saumur, les enseignants et les élèves de 4ème ont cru qu’ils devraient annuler leur voyage à Londres. Le départ est prévu lundi 16 avril, une journée qui ne sera pas perturbée par la grève à la SNCF. Les 60 élèves monteront dans un train direction Lille, puis ils emprunteront l’Eurostar pour rejoindre la capitale anglaise.

Si l’aller peut s’effectuer sans difficulté, ce n’est pas le cas du retour. Jeudi 19 avril, la grève aura repris.

Train annulé 10 jours avant le départ

Dix jours avant le départ, Sylvie, professeure d’anglais et organisatrice de l’expédition apprend par la SNCF que le train qui doit ramener ses élèves de Lille à Angers est annulé. « Ils m’ont laissé un message sur mon portable vendredi 6 avril, m’indiquant que je devais les rappeler en urgence pour envisager une annulation et un remboursement des tickets », raconte-t-elle.

Or ce voyage à Londres se prépare depuis longtemps. Sur place, tout est déjà payé : l’hébergement, les visites, les tickets de métro. En plus du transport, 16 000 euros de frais sont engagés, qui ne pourront pas être remboursés. « Pour beaucoup d’enfants, c’est la seule et unique occasion d’aller à l’étranger, ajoute la professeure d’anglais, Annuler à cause d’une grève nous paraît inconcevable. »
 

Plus de car disponible

Sylvie et ses collègues se démènent donc pour trouver une solution de dernière minute. Problème : à cause de la grève SNCF, les compagnies de cars sont prises d’assaut et n’ont plus de véhicule disponible pour ramener 60 élèves de Lille à Angers. « Nous avons listé et appelé tous les transporteurs en Anjou, dans les Deux-Sèvres et en Indre-et-Loire et nous n’avions aucune solution », détaille Sylvie.  

Après une vingtaine de coups de fil infructueux, c’est finalement grâce au réseau personnel d’un de leurs collègues, que les professeurs finissent par trouver un car. La facture est salée : 3 600 euros. La SNCF de son côté remboursera 1 700 euros pour l’annulation du voyage en train. Les élèves, qui avaient déjà vendu des chocolats pour financer leur voyage, vont devoir se lancer dans une vente de saucissons pour renflouer les caisses.

Quant aux professeurs d'anglais, ils promettent qu’elles ne se feront pas avoir deux fois : l’année prochaine, elles feront appel à une agence pour organiser le voyage. C’est ce qu’ont fait leurs collègues pour emmener les élèves à Madrid et à Munich.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don