Accueil
Emploi : quel bilan pour les Ateliers Aniciens ?
Partager

Emploi : quel bilan pour les Ateliers Aniciens ?

Un article rédigé par Cédric Bonnefoy - RCF Haute-Loire, le 27 mars 2024  -  Modifié le 27 mars 2024

Depuis près d’un an, les Ateliers Aniciens accueillent une entreprise à but d’emploi. Un dispositif initié par l’Agglomération du Puy-en-Velay à destination des chômeurs.

Marc Petit et Thierry Mourgues (au premier plan) estiment que la première année de l’entreprise à but d’emploi, les Ateliers Anciens, est une réussite. ©RCF Haute-Loire. Marc Petit et Thierry Mourgues (au premier plan) estiment que la première année de l’entreprise à but d’emploi, les Ateliers Anciens, est une réussite. ©RCF Haute-Loire.

Cette entreprise à but d’emploi est le fruit d’un long processus. Portée par l’Agglomération du Puy-en-Velay depuis plusieurs années, elle s’est concrétisée il y a près d’un an. Le but : permettre à des personnes au chômage depuis au moins un an de bénéficier d’un emploi en CDI à temps choisi. Plusieurs contrats sont proposés « à 15h, 22h, 28h et quelques 35 heures », avance Marc Petit, le directeur des Ateliers Aniciens. Autre différence par rapport à d’autres dispositifs d’insertion, ici, les salariés ne « sortent pas du dispositif » au bout de quelques semaines ou quelques mois.

22 salariés en seulement un an, une aubaine pour l’emploi local


Les Ateliers Aniciens sont présents dans des activités « non concurrentielles qui ne prennent ni le travail d’un artisan ni celui d’un chantier d’insertion », indique Thierry Mourgues, vice-président délégué à l’Économie Sociale et Solidaire à l’Agglomération. Aujourd’hui, la structure emploie « 22 salariés plus deux encadrants et moi à la direction », explique Marc Petit. Une croissance importante.


À chaque fois, intégrer cette entreprise à but d’emploi permet de remettre au travail des personnes très éloignées ou qui ont « des freins à l’emploi très importants », souligne Thierry Mourgues. Les perspectives sont bonnes pour les Ateliers Aniciens. Une vingtaine de nouvelles embauches sont prévues en 2024. Objectif : atteindre « les 100 salariés en 2027 », selon Marc Petit.
 

Marc Petit - Le bilan pour l'entreprise à but d'emploi des Ateliers Aniciens

Trois activités fortes


Depuis un an, les Ateliers Aniciens sont présents sur trois activités principales issues de plusieurs partenariats. La livraison et les retours d’encombrants avec Emmaüs, la customisation et la réparation de meubles avec la communauté d’Agglomération. Enfin, un dernier partenariat a été noué avec le groupe Vacher. « Pour eux, nous réalisons du démantèlement d’ouvrant », explique Marc Petit. Avant d’ajouter : « De nouveaux projets sont dans les cartons ».


Pour Thierry Mourgues, le bilan de cette première année de l’EBE est une « réussite ». L’expérimentation est désormais « pérennisée ». Un autre projet pour créer une entreprise à but d’emploi est en cours de construction à Langeac. Mais pour le moment, aucune date d’ouverture n’est annoncée.
 

Thierry Mourgues - Le bilan de l'entreprise à but d'emploi des Ateliers Aniciens
L'entreprise à but emploi a lancé une boutique pour vendre les objets confectionnés. ©RCF Haute-Loire.
L'entreprise à but emploi a lancé une boutique pour vendre les objets confectionnés. ©RCF Haute-Loire.
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don