Accueil
Emmaüs Angers lance un appel pour récupérer des matériaux de construction
Partager

Emmaüs Angers lance un appel pour récupérer des matériaux de construction

Un article rédigé par Florian Perray - RCF Anjou,  -  Modifié le 21 février 2020
L'association veut créer une nouvelle salle des ventes de 1200m² sur son site de Saint-Jean-de-Linières tout en restant fidèle à son principe de recyclage. Explications.
2020 RCF Anjou - Site Emmaüs Saint-Jean-de-Linières 2020 RCF Anjou - Site Emmaüs Saint-Jean-de-Linières

Emmaüs Anger veut récupérer du matériel de construction et souhaite le faire savoir! L'association a lancé un appel aux collectivités locales, aux promoteurs immobiliers ou encore aux entreprises privées, elle espère ainsi améliorer son site de Saint-Jean-de-Linières où sont basés une recyclerie, un restaurant communautaire et bien sûr des espaces de ventes. Dans ce projet, une nouvelle salle de vente de 1200 m² doit justement voir le jour. D’autres bâtiments, devenus vétustes, doivent eux, disparaître.
Pour ces travaux estimés à 1,8 millions d'euros, l’association veut rester dans sa logique de recyclage et récupérer le plus de matériaux possible.

Deux des bâtiments voués à disparaître

Améliorer les conditions de travail

Premier objectif pour Emmaüs dans ce projet: améliorer les conditions de travail des compagnons et bénévoles.
Pour Jean-Marc Legrand, administrateur à la communauté Emmaüs d’Angers, il est vraiment temps de faire évoluer les choses:
" Nous avons aujourd'hui des ateliers qui sont dans des préfabriqués, il y en a même qui appartenaient à EDF et qui étaient installés sur une centrale à Cormeray dans le Loir-et-Cher. Ils ont été installés ici en 1999 déjà pour une seconde vie, donc il faut absolument agir vite."
 

Un "déclic" pour le secteur du bâtiment

"A l'heure actuelle, en France, le secteur du bâtiment produit 39 millions de tonnes de déchets par an, explique François Terrien, l’architecte du projet, mais nous sommes assis, non pas sur un tas de déchets, mais sur un tas d'or, il faut considérer que c'est notre montagne d'or, notre gisement, la ressource de l'avenir."

Anciennes charpentes, matériaux d’isolation, bacs d’aciers, les besoins sont très larges. Pour faciliter la collecte, les donateurs doivent passer par un site internet, mais il faut s’y prendre très tôt pour que les matériaux soient réutilisables.

"Les gens vont trouver un formulaire où ils vont renseigner leur proposition de don, poursuit François Terrien, mais ça, on doit le faire avant même d'engager la déconstruction. Une porte ou une fenêtre qui est arrivée dans la benne au moment de la déconstruction, c'est foutu, c'est un déchet, ce n'est plus une ressource, donc il faut que l'on en ai connaissance avant que soit commencé la déconstruction."

Si vous êtes un professionnel intéressé par cet appel, il faut renseigner le type de matériaux à donner sur le site http://matieregrise.org/. Vous aurez ensuite une réponse rapide sur ce qui est intéressant ou non pour l’association.
Le département de Maine-et-Loire vient en tout cas d’apporter sa pierre au projet en lui attribuant 200 mille euros.
La collecte doit prendre fin dans les trois mois qui viennent.


La salle de vente historique du site de Saint-Jean-de-Linières

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don