Accueil
Emission du 5 juillet
Partager

Emission du 5 juillet

Un article rédigé par Florence Gault - RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
Au programme, les nominations aux postes clés de l'Union européenne, le procès canonique du père Bernard Preynat, les résultats du bac, et le tourisme handicapé.
podcast image par défaut

Europe : les top jobs enfin pourvus

Il a fallu trois rounds de discussions, des heures de tractations et de négociations, une nuit blanche puis encore une journée à discuter. Et finalement, les dirigeants des 28 se sont mis d'accord. Pour la première fois, ce sont deux femmes qui obtiennent les deux postes les plus prestigieux. Ursula von der Leyen, l'actuelle ministre allemande de la Défense, présidera la Commission européenne et la française Christine Lagarde, la Banque Centrale Européenne. Le Premier ministre belge Charles Michel et le socialiste espagnol Josep Borrell complètent le casting. 

Le camp français n’a alors pas caché son exaspération devant l’incapacité d’Angela Merkel à convaincre ses partenaires du Parti populaire européen (PPE) du bien-fondé de l’accord dégagé entre Paris et Berlin en marge du G20 d’Osaka, au Japon, qui partageait les "top jobs" entre sociaux-démocrates et conservateurs.

A écouter le camp français, c’est néanmoins Emmanuel Macron plus qu’Angela Merkel qui a trouvé la porte de sortie. Le président a joué un rôle central dans la construction d’une solution. Le chef de l’Etat français avait déjà évoqué avec la chancelière allemande l’hypothèse d’une nomination d’Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission européenne.

Le saviez-vous ? Il y a un aumônier au Parlement européen. Il s'appelle Bernard Senelles. Il est le prieur du couvent St Jacques à Paris, directeur sortant du programme de l’association DECERE qui travaille à une réflexion sur la place des religions dans l’espace public en Europe. Il nous confie son regard sur l'Union européenne.


 

Baccalauréat : l'heure des résultats

Le moins que l'on puisse dire c'est que la fin d'année a été mouvementée pour les lycéens. Les candidats au bac ont découvert ce matin leurs résultats, mais le rituel a été perturbé cette année par une grève des correcteurs. Ils veulent contraindre le gouvernement à rouvrir des négociations sur les réformes du lycée et du bac qu'ils dénoncent. Mais le ministre de l'Éducation nationale a promis hier que tous les candidats au bac auraient leurs résultats ce vendredi comme prévu. Pour cela, Jean-Michel Blanquer a demandé aux jurys de prendre en compte le contrôle continu. Du côté des élèves, il y avait du stress et de l'appréhension ce matin dans ce contexte agité. Mais, dans l'ensemble, ils ont tous eu accès à leurs résultats. Illustration devant le lycée La Martinière-Diderot à Lyon. C'est un reportage de Noémie Perrin.

Et entre 35 et 40 000 candidats ont un résultat provisoire selon le ministère.
 

Vacances et handicap : comment concilier les deux

Après le soulagement, place aux vacances. Et tourisme et handicap font-ils bon ménage ? Une  personne sur sept, dans le monde, est en situation de handicap. En France, 12 millions de personnes sont concernées. Un million et demi sont atteints d’une déficience visuelle et 850 000 ont une mobilité réduite. Les associations se battent depuis des années pour que le secteur touristique développe son offre de destinations accessibles à un public qui n’attend qu’une chose : de pouvoir voyager aussi facilement que tout le monde. Mais les choses évoluent. Un point de situation avec Frédéric Reichhart, maître de conférences en sociologie à l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés.

 Pour ceux qui ont envie de partir en vacances et de faire du tourisme, il existe un site internet de l'association Tourisme et Handicap qui œuvre ainsi pour l’accès aux loisirs et au tourisme des personnes en situation de handicap. Rv 3w.tourisme-handicaps.org

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don