Accueil
Elodie Soulard, une musicienne consacrée à Dieu
Partager

Elodie Soulard, une musicienne consacrée à Dieu

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF, le 2 février 2024  -  Modifié le 2 février 2024
L'actu chrétienne Elodie Soulard, une musicienne consacrée à Dieu

La Journée mondiale de la vie consacrée a lieu chaque année le 2 février. Cette journée est célébrée le jour de la fête de la présentation de Jésus au Temple. Cette fête est l’occasion pour l’Église de rappeler aux chrétiens que certains parmi eux choisissent de se consacrer à Dieu pour toute leur vie. Elodie Soulard  est  musicienne et accordéoniste. Elle a été consacrée  dans l’Ordre des vierges pour le diocèse de Nanterre  il y a deux ans et demi. Elle a confié à Pauline de Torsiac le sens de cet engagement. 
 

Elodie Soulard, vierge consacrée et concertiste ©Nicolas Tavernier Elodie Soulard, vierge consacrée et concertiste ©Nicolas Tavernier

La Journée mondiale de la vie consacrée a lieu chaque année le 2 février. Cette journée est célébrée le jour de la fête de la présentation de Jésus au Temple. Cette fête est l’occasion pour l’Église de rappeler aux chrétiens que certains parmi eux choisissent de se consacrer à Dieu pour toute leur vie.

Vierge consacrée, un ordre qui connaît un renouveau

La vie consacrée peut prendre différentes formes: vie religieuse apostolique, monastique et missionnaire,  Instituts séculiers, les sociétés de vie apostolique, les ermites ou encore  l’Ordre des vierges consacrées. C’est justement l’ordre choisi par la musicienne et accordéoniste
Elodie Soulard. Elle a été consacrée  dans l’Ordre des vierges pour le diocèse de Nanterre  il y a deux ans et demi. "Un ordre assez méconnu dans l'Église", reconnaît elle. "Et pourtant, c'est la première forme de vie consacrée féminine dans l'histoire de l'Église. Les femmes qui se sentaient appelées recevaient le voile de leur évêque, elles retournaient dans leur famille et s'adonnaient à la prière et au service des pauvres. Petit à petit, la vie monastique s'est installée et développée, cet ordre s'est fait un peu oublier, et ce rituel qui date du IVe siècle a été remis en vigueur sous Vatican II. Je crois qu'on assiste aujourd'hui à un renouveau de cet ordre", assure la musicienne. "Concrètement, nous faisons vœu de célibat, et nous nous offrons tout entier au Seigneur. Et nous vivons de ces épousailles au cœur du monde, là où nous sommes déjà implantés." 

 

Musicienne, concertiste, Elodie Soulard a fait de sa passion de l’accordéon son métier

Elodie Soulard est passionnée de musique. Et c’est à travers cette première vocation qu’est née la seconde. "Ça a été comme un premier appel dans ma vie", avoue t'elle.

C'est à l'âge de 3 ans que j'ai demandé à mes parents de jouer de l'accordéon. C'est très original, mais j'ai flashé sur cet instrument. J'ai senti comme un premier appel à vivre de la musique, c'est à travers cette passion que le Seigneur est venu me chercher.

C'est à l'âge de 13 ans que j'ai fait une expérience incroyable du Seigneur au cours d'un concert. C'était un accordéoniste russe qui jouait. Et j'étais totalement bouleversée par ce qui s'est passé", confie t'elle. "Mes oreilles extérieures entendaient le concert, mais mes oreilles intérieures ont entendu une toute autre musique. Et j'ai vraiment fait une expérience de Dieu très très forte. Et voilà, c'était finalement ma première touche avec le Seigneur." Après cette expérience, Elodie Soulard prépare sa confirmation. Elle ressent à nouveau un appel à vivre son baptême de manière particulière. Après un grand temps de discernement pour voir où le Seigneur l'appelle, elle choisit la vie contemplative mais au cœur du monde musical.


Vierge consacrée et accordéoniste, deux univers à part. 

Etre vierge consacrée et concertiste. Deux vocations hors du commun qu'il faut concilier. Elodie Soulard a trouvé son équilibre au quotidien.

Il y a deux grands temps d'oraison, le matin et le soir, la messe quotidienne, qui est absolument vitale pour tenir cette vie de consacrée.

 "Et puis, en tant que musicienne, comme tous les musiciens, je travaille beaucoup mon instrument tous les jours, à peu près 5-6 heures par jour. Il y a aussi cette vie de concertiste qui me fait voyager, qui me donne aussi l'occasion de rencontrer les différentes paroisses de France et du monde". "Effectivement, cette vie de consacrée est cachée, je n'ai pas d'habit extérieur, donc je peux passer dans des endroits où ma consécration passe totalement inaperçue. Certains sont au courant et m'en parlent, et nous en parlons volontiers. Certains sont au courant mais ne veulent pas en parler, donc il faut aussi respecter ce silence. Mais en tout cas, je sais que je suis présente dans ce monde musical avec ma consécration. Et cela suffit."
Elodie Soulard a aussi pour mission d’accompagner les jeunes filles du diocèse de Nanterre  se posant la question de la vocation religieuse.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don