Accueil
RCF Élections législatives : les communes s’organisent en urgence

Élections législatives : les communes s’organisent en urgence

Un article rédigé par Florine Silvant - RCF, le 12 juin 2024  -  Modifié le 27 juin 2024
Ils font l'actu en Vendée Organiser les élections législatives 2024 : un défi pour les communes

Les dimanches 30 juin et 7 juillet prochains, les Français vont élire leurs nouveaux députés. Il reste donc moins de trois semaines aux communes pour organiser ces élections, habituellement préparées sur des mois. Disponibilité de salles pour les bureaux de vote ou annulation de vacances pour les assesseurs… En Vendée comme ailleurs, les défis à relever sont nombreux.
 

Les mairies ont moins de trois semaines pour organiser les prochains scrutins. Crédit photo : 	Mathieu Kappler via WikimediaCommons Les mairies ont moins de trois semaines pour organiser les prochains scrutins. Crédit photo : Mathieu Kappler via WikimediaCommons

Une période intense attend nos municipalités. Dimanche soir 9 juin, suite aux résultats des élections européennes, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale. Des élections législatives anticipées sont prévues les dimanches 30 juin et 7 juillet prochains. 

Conséquences : les municipalités ont moins de trois semaines pour mettre sur pied ces scrutins, préparés habituellement en plusieurs mois. “Ça a d’abord été une grande surprise pour moi”, confie Jean-François Fruchet, maire de Chanverrie, dans le bocage vendéen. Premier défi pour l’élu : trouver une salle pour les bureaux de vote. 

“La salle est réservée les deux dimanches d’élections” 

À Chanverrie, les cinq bureaux de vote sont regroupés dans la salle polyvalente de la commune. “Dès lundi matin, nous avons fait un état des lieux de la disponibilité de cette salle, car nous la mettons également à disposition des associations et des habitants”, explique l’élu. Or, en pleine période estivale, où mariages et festivités prennent place dans les villages, ce type de lieu est prisé : “Cette salle est effectivement réservée sur les deux dimanches d’élections, par une compagnie de théâtre, et pour une fête de famille.” 

Si les élections prime sur le reste, la municipalité n’a pas eu à annuler les manifestations déjà programmées dans le lieu : “On se retranche finalement dans une salle de sport. Nous n’aurons pas à démonter les bureaux de vote entre les deux tours, c’est le plus simple pour nous”, décrit Jean-François Fruchet. 

Un changement de lieu n’est toutefois pas anodin : “Cela implique une nouvelle signalétique, de la communication et des affichages pour prévenir les habitants, habitués à aller voter dans la salle polyvalente”.  

“Cela chamboule nos agendas personnels” 

Organiser ces élections est également un défi humain : “Nous sommes 33 élus du conseil municipal, et nous devons être présents pour tenir nos bureaux de vote”, révèle Jean-François Fruchet, ”Cela chamboule les agendas personnels de chacun d’entre nous. C’est une période de regroupements familiaux et de vacances. Donc il faut annuler ces sorties… Il y a une petite déception, mais malgré tout, on est dans notre rôle d’élu.”

En moins de trois semaines, difficile également de trouver assez de scrutateurs pour assurer les dépouillements : “On va communiquer dès aujourd’hui pour recruter les 60 scrutateurs dont on a besoin sur nos cinq bureaux de vote”, précise le maire, “On croise les doigts pour que ça marche”. Sur cet enjeux, moins d’inquiétude : les derniers scrutateurs pourraient être trouvés parmi les votants tardifs de chaque journée. Avis aux bonnes volontés. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

@RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Ils font l'actu en Vendée

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don