Accueil
RCF Élections législatives en Gironde : "tous les extrêmes me font peur", le marcheur Thomas Cazenave candidat sur la première circonscription

Élections législatives en Gironde : "tous les extrêmes me font peur", le marcheur Thomas Cazenave candidat sur la première circonscription

Un article rédigé par Clement Guerre - RCF Bordeaux, le 17 juin 2024  -  Modifié le 18 juin 2024
Le Journal local Edition du lundi 17 juin 2024

A moins de deux semaines des élections législatives, ce lundi 17 juin, Thomas Cazenave est interrogé sur RCF Bordeaux. Le ministre des Comptes publics et candidat Renaissance sur la 1ère circonscription de Gironde veut convaincre les électeurs du Rassemblement National de rejoindre la majorité présidentielle.

Thomas Cazenave (Renaissance) est candidat sur la première circonscription de Gironde aux élections législatives 2024 ©CG Thomas Cazenave (Renaissance) est candidat sur la première circonscription de Gironde aux élections législatives 2024 ©CG

Après la vague brune aux élections européennes, la tâche est grande pour Thomas Cazenave afin de convaincre les électeurs du Rassemblement National (RN) en Gironde. Le marcheur de la première heure, député de la première circonscription, nommé ensuite ministre, laboure le terrain d'ici les législatives anticipées du 30 juin et 7 juillet 2024.

"Je vois bien la polarisation de la vie politique entre l'extrême droite et une gauche rassemblée autour de La France Insoumise. Et moi je défends ce courant de l'équilibre et de la modération, on en a rudement besoin", indique au micro RCF Bordeaux le marcheur.

"Tous les extrêmes me font peur"

Au soir du premier tour, le 30 juin 2024, il faudra surveiller la première circonscription où les scores devraient être plus serrés qu'en 2022. En face, l'écologiste Céline Papin représente le Nouveau Front populaire, le RN sera lui représenté par  Bruno Paluteau.

Jordan Bardella à Matignon, une possibilité ? "Ce serait la ruine du pays, lâche Thomas Cazenave. Les réponses du Rassemblement National ne sont pas les bonnes réponses et attention aux droits. On a vu dans tous les pays qui ont fait ce choix un recul des libertés".

De l'autre côté, Thomas Cazenave n'est pas tendre avec le Nouveau Front populaire emmené par La France Insoumise (LFI), selon lui. "Avec LFI c'était le KO à l'Assemblée. Ils veulent abattre nos instititions, j'ai vu Jean-Luc Mélenchon minimiser le problème de l'antisémitisme. Elle est où la cohérence entre LFI et les sociaux démocrates ?"

Problème numéro 1 : le chômage 

Pour Thomas Cazenave, le bilan du gouvernement et sa proposition aux électeurs de Gironde reste l'emploi. "On peut vaincre le problème social numéro 1 : le chômage, il y a 7,5% de chômage en France, ça va mieux on peut réussir ce grand défi collectif", conclut l'ex-député.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le Journal local

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don