Accueil
Elections européennes : qui sont les candidats de votre région ?
Partager

Elections européennes : qui sont les candidats de votre région ?

Un article rédigé par Jordan Vésian - RCF Lyon,  -  Modifié le 20 mai 2019
Ce dimanche auront lieu les élections européennes, 79 députés seront élus pour représenter la France au Parlement Européen. Chaque liste atteignant les 5% se verra attribuer des sièges.
Waldemar Brandt - Unsplash Waldemar Brandt - Unsplash

 

Dimanche 26 mai, 79 députés français seront élus pour cinq ans au Parlement Européen où siègent au total 705 parlementaires. Un choix à effectuer parmi pas moins de 34 listes qui doivent recueillir au moins 5% des suffrages exprimés pour se voir attribuer un nombre de sièges en proportion des résultats.
 
La loi sur le non-cumul des mandats qui entre en vigueur pour la première fois sur ce scrutin européen oblige les têtes d’affiche des partis à se positionner d’abord sur leurs mandats locaux ou nationaux, ce qui permet aussi une plus grande diversité des profils qui se présentent.
 
La nouveauté cette année : les listes sont nationales et non par circonscriptions régionales. Pour autant, nous vous proposons un panorama des figures politiques de la région présentes sur vos bulletins dimanche.

MARIE DAUCHY (RASSEMBLEMENT NATIONAL) 
Née à Calais, elle s’installe à ses 3 ans en Savoie, à Saint Jean de Maurienne. Elle y débute sa carrière politique, dès l’obtention de son diplôme en alternance. Elle obtient près de 30% des suffrages aux élections départementales sur le canton de la Ravoire en 2015. 

En août 2015, elle est nommée secrétaire administrative au bureau de la fédération, elle est alors en charge des cantons de Saint Jean de Maurienne et de Modane. En janvier 2016, elle devient conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est 24ème sur la liste du Rassemblement National : « Prenez le Pouvoir ».
 

Agnès Marion (Rassemblement National)

Originaire d’Avignon, elle entre dans la vie politique après s’être mariée avec un imprimeur lyonnais. En 2007, elle se présente aux élections législatives. Aujourd’hui conseillère régionale et conseillère d’arrondissement dans le 7e à Lyon, elle est 58e sur la liste menée par Jordan Bardella.

Au micro de RCF Lyon, Agnès Marion appelle à une "Alliance européenne des Nations", pour le Rassemblement National, l'Union Européenne nie la démocratie des peuples et impose une idéologie mondialiste négatrice des sentiments nationaux et de la souveraineté des Etats.

Le Manifeste du parti pour ces élections insiste sur la liberté pour chaque pays de traiter l'accueil des étrangers comme ils le souhaitent. Agnès Marion soutient qu'il faut aider les pays qui désirent en finir avec l'immigration.

Agnès Marion nous décrivait il y a quelques semaines la position de son parti sur les questions écologiques :

Véronique Trillet-Lenoir  (La République En Marche)

Conseillère régionale LREM pour la région Auvergne Rhône Alpes depuis 2015 et chef du service d’oncologie médicale du centre hospitalier Lyon-Sud, Véronique Trillet Lenoir a quitté la liste de l’ex-président PS Jacques Queyranne en juin afin de rallier LREM. Elle est 17ème sur la liste « Renaissance » menée par Nathalie Loiseau.

Lors d'un meeting à Villeurbanne, la candidate nous expliquait la particularité de son profil :

Alors qu’elle militait pour le parti socialiste il y a encore quelques mois, elle explique pourquoi elle a rejoint le parti présidentiel :

Philippe Meunier (LES Républicains)

Né en 1966 à Bron. D’abord élu député UMP en 2007 dans la 13ème circonscription du Rhône, puis réélu en 2012, il est désormais vice-président délégué à la sécurité et à la chasse à la région Auvergne-Rhône Alpes. Il est aujourd’hui 21ème sur la liste Européenne portée par les Républicains : « Union de la droite et du centre ».

Benoit Schneckenburger (La France Insoumise)

Né en 1971 à Neuilly, agrégé de philosophie et docteur en science politique, il est ensuite enseignant en philosophie. Aujourd’hui, essayiste, militant politique et politologue, il participe en 2008 à la fondation du Parti de Gauche avec Jean-Luc Mélenchon. Il officie aujourd’hui en tant qu’enseignant à Bourg-en-Bresse et est à la 12ème position de la liste de la France Insoumise ; parti pour lequel ce dernier est aussi en charge du service d’ordre.


 
Le candidat revient sur les enjeux des élections européennes au micro de Jordan Vésian :

Michèle Rivasi (Europe écologie Les Verts)

Née en 1953 à Montélimar, dans la Drôme. Elle a été député de la Drôme de 1997 à 2002 puis vice-présidente du conseil général et adjointe au maire de Valence de 2008 à 2009 avant d’être élue députée européenne la même année. Fervente militante anti-nucléaire, la femme politique membre du parti Europe Ecologie Les Verts a également enseigné les sciences et vie de la terre au lycée et dans des écoles supérieures drômoises.

Elle est aujourd’hui en 2ème position sur la liste portée par le parti EELV avec à sa tête Yannick Jadot.

Gwendoline Delbos-Corfield (Europe écologie Les Verts)

Originaire d’Ivry, elle s’installe à Grenoble où elle intègre Sciences-Po. Elle y rencontre plusieurs figures locales des « Verts ». Ainsi, elle se rapproche de Cécile Duflot et co-dirige la campagne de Michèle Rivasi eux Européennes de 2009. En 2011, elle intègre le bureau du parti.

Elle est aujourd’hui 12ème sur la liste portée par Yannick Jadot.

Sylvie Guillaume (Parti Socialiste)

Née en 1962 à Antony dans les Hauts-de-Seine. Elle étudie le secrétariat médical avant d’intégrer en 1984 la direction départementale de l’Action Sanitaire et Sociale et de devenir par la suite assistante de direction à la fédération régionale Léo Lagrange.

En 1988, Sylvie Guillaume entre au parti socialiste, elle officie notamment en qualité de conseillère régionale Rhône-Alpes entre 1998 et 2009 ainsi qu’en tant qu’adjointe au maire de Lyon entre 2001 et 2014. Aujourd’hui députée européenne depuis 2009, elle est deuxième sur la liste portée par Place Publique

Gerbert Rambaud (Debout La France !)

Né en 1963 à Boulogne-Billancourt, avocat spécialisé en droit social au barreau de Lyon et de Paris, il a été la tête de liste du parti de Nicolas Dupont Aignan aux élections régionales de 2015 en Auvergne Rhône-Alpes. Après avoir été élu local de la commune de Vaugneray, il est aujourd’hui président départemental de « Debout La France ! » dans le Rhône.

Le candidat des Amoureux de la France pour l'Auvergne-Rhône-Alpes, discute avec les électeurs pour leur présenter la liste et le programme... qui s'appuie notamment sur les thèmes de la sécurité ou de la migration, mais aussi de la protection de l'économie en s'opposant au dumping social ou en valorisant l'agriculture française, comme il l'explique au micro d'Alice Forges : 

Il insiste sur l'importance du vote européen, parfois trop peu pris en considération par les Français au regard de la participation aux élections présidentielles ou municipales :

Sarah Lamoine-Chaussy (Parti Communiste Français)

Paysanne ardéchoise et conseillère municipale d’un petit village de 150 habitants, Sarah Chaussy est titulaire d’un diplôme en travail social, aujourd’hui éleveuse. Elle est à la 24ème position sur la liste « NON à l’Europe de l’argent, OUI à l’Europe des gens ! » portée par le parti communiste français et Ian Brossat, tête de liste.

Michèle Picard (Parti Communiste Français)

Née en Janvier 1967 à Vénissieux, elle fait des études de décoration d’intérieur et de design. Elue en 2002, puis en 2007, elle est députée suppléante de la 14ème circonscription du Rhône jusqu’en 2012. En 2009, elle devient maire de Vénissieux. Elle figure sur la liste du Parti Communiste Français aux élections européennes à la 24ème position.

Elle défend, entre autres, un salaire européen à 1400 euros net, la taxation des compagnies aériennes pour l'environnement, le fait de tirer les acquis sociaux par le haut au lieu de les niveller par le bas. Le programme du PC est, selon elle, "ambitieux". Elle ajoute que le bulletin du PC est bon pour "qui est en colère, qui veut que les choses changent en France et en Europe".

Au micro d'Alice Forges, elle revient sur la nécessité de mobiliser les électeurs pour croire encore en l'Union Européenne :

Michèle Picard insiste également sur la pluralité des profils sur la liste du Parti Communiste :

NORA BERRA (UDI)

Née à Lyon en 1963, elle passe nottament par le Lycée Ampère où elle obtient son bac. Elle fait ensuite des études de médecine à Oran en Algérie avant de devenir médecin. Elle brigue en parallèle de sa profession des mandats de conseillère municipale de Lyon, conseillère de la métropole de Lyon mais aussi de la région Auvergne Rhone Alpes.

En 2017, elle quitte le parti Les Républicains après l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti. 

Pour Nora Berra, cette élection et les institutions européennes sont essentielles aux Français... et plus particulièrement aux Lyonnais...

Ces élections sont aussi une occasion pour l'UDI de retrouver sa place politiquement.

Mireille d’Ornano (Gilets Jaunes)

Née en 1951 à Angoulême, elle s’engage dès 1986 en politique, d’abord au Rassemblement pour la république, puis au Front national ou elle devient responsable départementale de l’Isère pour le parti. En 2014, Mireille d’Ornano devient député européenne. En 2017, elle quitte le RN pour « Les Patriotes », parti de Florian Philippot. Elle est aujourd’hui référente de ce dernier chargée des questions écologiques et du département de l’Isère.


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don