Accueil
Écologie aux JMJ de Lisbonne : deux Français rejoignent le Portugal en stop
Partager

Écologie aux JMJ de Lisbonne : deux Français rejoignent le Portugal en stop

Un article rédigé par Clément Guerre - RCF Bordeaux, le 31 juillet 2023  -  Modifié le 31 juillet 2023

Pour des raisons écologiques de nombreux pèlerins et bénévoles rejoignent les Journées mondiales de la jeunesse à la voile ou en vélo. Deux savoyards sont venus en stop sur plus de 2.000 kilomètres cette semaine du 24 au 30 juillet 2023.

Les Français Jean Baptiste Rigal et Jean René Thibault ont parcouru 2 000 km en stop pour venir aux JMJ à Lisbonne ©Clément Guerre. Les Français Jean Baptiste Rigal et Jean René Thibault ont parcouru 2 000 km en stop pour venir aux JMJ à Lisbonne ©Clément Guerre.

 

2.000 kilomètres viennent d'être parcourus en stop par Jean-Baptiste Rigal et Jean-René Thibault pour venir aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). "On ne se voyait pas venir en avion et c'est agréable de se dire qu'on fait des milliers de km mais qu'il n'y a pas de poids écologique sur la planète", confie Jean-Baptiste Rigal ce dimanche 30 juillet.

 

 

 


 

LES JMJ DE LISBONNE, UN ÉVÉNEMENT À SUIVRE EN DIRECT SUR RCF

Proposées par l'Église catholique, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) rassemblent plus d’un million de jeunes du monde entier. Près de 40.000 Français sont attendus du 1er au 6 août à Lisbonne, c'est la troisième plus grosse délégation. RCF, avec Radio Notre-Dame, se mobilise pour vous faire vivre ces temps de prière, de fête et de partage.

> En savoir plus

 



 

 

Toulouse, l'Espagne, le Portugal en stop

 

Après s'être retrouvés à Toulouse, les deux copains ont rejoint la côte basque, le nord de l'Espagne puis le Portugal. "On a eu beaucoup de chance, raconte Jean-René Thibault. On a été pris par un couple de Portugais qui nous ont fait 5 heures de trajet et qui nous ont accueillis pour la nuit, c'était top !"

 

 

 

Suivre le Christ, c'est aussi se laisser porter par l'inconnu et le stop c'est l'inconnu

 

 

 

Pas d'avion trop polluant, pas non plus de voiture personnelle, les deux amis ont opté pour le moyen le plus écologique. "Aujourd'hui, c'est important de se poser ces questions sur la préservation de la planète surtout quand on va aux JMJ", selon Jean Baptiste.

 

Raison également spirituelle pour Jean-René qui veut surtout vivre le Christ dans sa vie au quotidien. "Suivre le Christ, c'est aussi se laisser porter par l'inconnu et le stop c'est l'inconnu, rencontrer les gens c'est l'inconnu. Le stop nous paraît être cohérent...", explique le jeune français bénévole sur ces JMJ.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don