Accueil
Eboulement en Maurienne : le réchauffement climatique en cause ?
Partager

Eboulement en Maurienne : le réchauffement climatique en cause ?

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 30 août 2023  -  Modifié le 30 août 2023

La Haute-Maurienne coupée du monde, après l’éboulement survenu dimanche après-midi, à hauteur de la Praz. Les fortes pluies de ces dernières heures seraient à l’origine de l’éboulement, selon l’ONF. Mais les versions divergent. Près du Mont-Blanc, l’instabilité des masses rocheuses est directement liée au réchauffement climatique, selon les scientifiques.

©Clément Beaune/Twitter ©Clément Beaune/Twitter

Une vallée coupée du monde 

 

Dimanche après-midi, 10 000 mètres cubes de roche se sont décrochés d’une falaise, sur le secteur de la Praz, en Maurienne. Chiffre confirmé par la préfecture de la Savoie, ce mardi matin, à Modane, à l’occasion d’une conférence de presse. La RD 1006, l’A43, et la ligne ferroviaire demeurent fermés. Des convois de ravitaillement auprès des habitants de Modane, ou encore de Saint-André, vont être mis en place. Les poids-lourds seront autorisés, sous escorte de la gendarmerie, à emprunter la RD 215, sur les communes de Saint-André et Freney, dans le sens Saint-Jean-de-Maurienne-Modane. Les véhicules légers peuvent toujours emprunter la RD 215, seul itinéraire ouvert. L’inquiétude réside du côté du Tunnel du Fréjus, interdit aux poids-lourds. Et le report du trafic vers le Tunnel du Mont-Blanc, dont les travaux doivent commencer lundi. De quoi inquiéter la Confindustria, l’équivalent du Medef en Italie, qui table sur une perte du PIB de près de 10% sur la Vallée d’Aoste.

 

Les fortes pluies, cause de l'éboulement, selon l'ONF

 

La situation géologique reste instable. De nouveaux éboulements ne sont pas exclus, selon le sous-préfet. Selon l’ONF, les fortes pluies de ces derniers jours auraient été l’élément déclencheur. Des chutes de pierres de plus en plus fréquentes. En Vanoise, par exemple, le dégel de la calotte glaciaire a emporté une passerelle et coupé un sentier de randonnée la semaine dernière. Dans le même temps, les éboulements s'enchainaient sur le Mont Blanc. Une situation irrémédiable et qui devrait même s'aggraver à l'avenir, explique Ludovic Ravanel. "On s'attend à une augmentation de la fréquence et des volumes des éboulements", prévoit le géomorphologue pour le CNRS et l'USMB. 

Le permafrost, qui joue un rôle de ciment, se dégrade. Avec la multiplication des étés caniculaires, ces phénomènes vont devenir plus fréquents 

 

Si le train est en marche, il est encore possible de freiner la fonte du permafrost. Après deux années de fonte exceptionnelle, les scientifiques français et suisses appellent à limiter, en urgence, nos émissions de gaz à effet de serre.

 

Des écarts de températures impressionnants

 

Quelques heures seulement après les températures caniculaires (27 degrés à Val-Thorens), la neige a fait son retour en montagne ! 80 cm de neige fraiche à l’Aiguille du Midi, une soixantaine de cm au refuge du Goûter, 15 à 20 cm à 2500 mètres. Avec le retour du soleil ce mercredi, le risque d’avalanche est très élevé. Le préfet de la Haute-Savoie appelle à la prudence.  

En Savoie, le col de l’Iseran a rouvert à la circulation. Quant au col du Galibier, il devrait rouvrir ce mercredi midi.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don