Accueil
“ Du Stade vers L’Emploi “, un job dating qui mêle sport et recrutement

“ Du Stade vers L’Emploi “, un job dating qui mêle sport et recrutement

Un article rédigé par Pierre Leriche - RCF Sud Bretagne, le 13 octobre 2022  -  Modifié le 13 octobre 2022

Mis en place dans les Hauts-de-France en 2019, c’est au tour de la Bretagne d’accueillir l'événement “ Du Stade vers L’Emploi “. Un job dating sportif qui a eu lieu à Lorient ce mardi 11 octobre. 

@PôleEmploiBretagne @PôleEmploiBretagne

Oubliez les costards, jupes, lettres de motivations et autres CV. Pas de ça ici ! 
Après Redon la semaine dernière, c’est à Lorient d’accueillir ce job dating sportif, “Du Stade vers L’Emploi”. 

Organisé par Paris 2024, la ligue d’Athlétisme de Bretagne et Pôle Emploi Bretagne, le concept a réuni demandeurs d’emplois et recruteurs. Une journée qui mêle l’employabilité aux valeurs du sport. 

Courir pour se découvrir 

Le concept s’appuie sur l’anonymat des participants. Parmi eux, une vingtaine d’entreprises et des dizaines de demandeurs d’emplois. Un point commun, l’anonymat, personne ne sait qui est qui. 

Après un échauffement tous ensemble de bon matin, tout le monde est dispatché dans différentes équipes. S'ensuit, jusqu’au repas du midi, des rencontres en ateliers, allant du sprint à l’épreuve de coordination.

L’occasion de se mettre en avant à travers la combativité ou l’esprit d’équipe par exemple. Des valeurs qui suscitent l’intérêt de ce recruteur pour l’Armée de l’air “on recherche des gens dynamiques et qui ont le goût du dépassement de soi". 

La sueur à la place du stress 

Ce n’est pas une compétition, comme l’explique Christelle Méa, coordinatrice de l’événement pour Pôle Emploi : “le but est de faire découvrir les talents des demandeurs d’emplois auprès des employeurs”.  

Les organisateurs le répètent, aujourd’hui au Stade du Bois du Château, “on casse les codes”. Un concept qui plaît à Enora. La jeune femme recherche un emploi dans le secteur de l’animation. Le souffle court, “on n’a pas le stress de savoir comment s’habiller, on dégouline tous de sueur, on est sur un pied d'égalité".
 

Ce n’est qu’à la fin de la journée que les masques tombent. Au top des organisateurs, les employeurs se dévoilent. Il ne reste alors plus aux deux bords qu'à prendre contact, ou non. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don