Accueil
Dossier Médical Partagé: "Un outil réservé aux patients et aux professionnels"
Partager

Dossier Médical Partagé: "Un outil réservé aux patients et aux professionnels"

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 3 décembre 2018
Près de 9 000 haut-savoyards ont franchi le pas, et ont créé leur carnet de santé numérique. Un Dossier Médical Partagé qui soulève beaucoup de questions.

Romain Henry, sous-directeur à la CPAM de Haute-Savoie, lance d'emblée : "Le Dossier Médical Partagé n'est pas du tout obligatoire, mais gratuit et confidentiel".  

La confidentialité, la sécurisation de nos données personnelles, c'est l'inquiétude majeure partagée par les patients. Romain Henry préfère rassurer. "La CNIL a validé chaque aspect du DMP". Il tient également à souligner que "l'Assurance Maladie ne peut pas accéder au DMP". "C'est un outil strictement réservé au patient et aux professionnels choisis par le patient". 

En Haute-Savoie, la mayonnaise prend, chiffres à l'appui. "Ce sont 1600 créations de DMP par semaine", annonce le sous directeur de la CPAM de Haute-Savoie. "On table vers 18 000 Dossiers Médicaux Partagés à la fin de l'année".  

Les perspectives sont encourageantes. En effet, selon Romain Henry, "le carnet de vaccinations sera bientôt intégré au DMP". Le DMP, ou carnet de santé numérique, c'est la mémoire de notre santé, tel est le slogan de la campagne de communication de l'Assurance Maladie. 7000 affiches sont collés sur les points stratégiques du département. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don