Accueil
RCF Doctrine sociale de l'Eglise : Existe-t-il un vote de conscience pour les catholiques ?

Doctrine sociale de l'Eglise : Existe-t-il un vote de conscience pour les catholiques ?

Un article rédigé par Manon Muller - RCF, le 2 juillet 2024  -  Modifié le 2 juillet 2024
L'Invité de la Matinale Que veut dire "voter en chrétien" ? Avec Jacques-Benoit Rauscher

À moins d'une semaine du second tour des législatives, comment voter en accord avec la foi chrétienne? Le frère dominicain et sociologue Jacques-Benoît Rauscher explique que si l'Évangile n'est pas un programme politique, il contient des principes fondamentaux incontournables, réunis dans la doctrine sociale de l'Église. Dans son dernier ouvrage, Les Frontières d'un discours, publié en mai 2024 aux éditions du Cerf, le frère Jacques-Benoît Rauscher propose de comprendre les tensions que provoque le sujet de l'immigration, au sein de l'Église. 

Frère Jacques-Benoît Rauscher ©RCF Frère Jacques-Benoît Rauscher ©RCF

La dignité humaine 

Comment est-ce qu'on respecte celui qui travaille ? Comment est-ce qu'on respecte celui qui est dans une situation de pauvreté ? ” Sur ce point, la doctrine de l’Église est claire : tout être humain doit être reconnu et traité avec respect et amour, précisément en raison de sa dignité inaliénable. Selon Jacques-Benoît Rauscher, il est essentiel de rappeler que “ Ça peut-être le migrant qui se présente en situation d'urgence, en situation d'extrême pauvreté, sur un canot en Méditerranée, ou qui demande l'asile politique. C'est le respect inconditionnel qu'on doit à la vie” 

Le bien commun

“Qu'est-ce que je souhaite de bon pour l'État, pour la nation à laquelle j'appartient ? Qu'est-ce que je souhaite de bon aux Français que je croise dans la rue ?” Alors que la France s’apprête à vivre un grand bouleversement dans son fonctionnement politique, Jacques-Benoît Rauscher invite les chrétiens à s’interroger également sur la manière dont ils souhaitent bâtir un avenir meilleur avec leurs concitoyens. “ Un élément qui me semble très important, est que l’on puisse avoir accès à des services publics minimaux, également, ce que je souhaite pour que mes concitoyens aient les meilleures conditions de vie possibles.” rapporte-t-il.

La propriété

L’attachement aux biens matériels est-il raisonnable ? “Nous sommes gestionnaires des biens de ce monde. Et nous devrions ne pas vivre tranquilles s'il y a dans le monde des personnes qui manquent du nécessaire.” répond le Frère dominicain.Saint Ambroise de Milan, grand docteur de l'église, disait que lorsque vous donnez aux pauvres, vous ne leur donnez pas quelque chose qui vient de vous. Vous rétablissez une injustice. S'il est pauvre, c'est qu'il y a une injustice foncière qui existe dans le monde par rapport au projet de Dieu.” ajoute t-il. 

Pourquoi les catholiques sont-ils si divisés au sujet de l’immigration? 

Nombreux sont les chrétiens ayant en tête le célèbre passage de Matthieu 25:43 “j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli”. Les dernières positions du Pape François en matière d’accueil des réfugiés ont fait couler beaucoup d’encre, et pour cause, pour certains catholiques, la question est : à quel prix est-il possible d’accueillir inconditionnellement son prochain ? Là dessus, Jacques-Benoît Rauscher s’appuie sur la Bible pour démontrer qu’il existe aussi des critères d’impossibilité d’accueil de l’autre “ Dans l'Épître de Saint Jean, il y a l’exemple de quelqu'un qui pourrait déstabiliser notre foi, là, on ne peut pas accueillir. On retrouve cet argument chez Saint Thomas d'Aquin, qui dit qu'il ne faut pas trop commercer avec les étrangers au risque de voir que la culture ou la religion même d'un peuple pourrait être perdue.” détaille-t-il. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'Invité de la Matinale

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don