Accueil
Didier Hoffmann : d'une carrière commerciale intense à la mission de pasteur
Partager

Didier Hoffmann : d'une carrière commerciale intense à la mission de pasteur

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 5 décembre 2023  -  Modifié le 11 décembre 2023
Escale Protestante Didier Hoffmann : d'une carrière commerciale intense à la mission de pasteur

Après un parcours de plus de 25 ans en entreprise, Didier Hoffman se prépare désormais à devenir pasteur à 53 ans.
Comment s’est opérée cette bascule d’une vie professionnelle dense vers la mission de pasteur?
C’est ce que nous avons voulu savoir dans “escale protestante”.
 

Didier Hoffmann dans les studios de Marseille par ©Robert Poulain Didier Hoffmann dans les studios de Marseille par ©Robert Poulain

Didier est actuellement pasteur stagiaire à la paroisse de l’Eglise protestante unie de France, “Terre nouvelle”,  dans les quartiers Nord de Marseille. Il exerce sa mission auprès du pasteur Georges Fauché, une mission avant tout sociale en lien avec les habitants du quartier, pour beaucoup de confession musulmane.


Comment ce francilien s’est-il retrouvé à Marseille? Au détour d’une phase, on apprend qu’il est né à Marseille, un peu par hasard,  car son père était expatrié et il n’y est jamais revenu depuis. La vie prenant souvent des chemins inattendus, le voilà à nouveau dans la cité phocéenne. Quelques années d’expérience professionnelle se sont écoulées depuis. Une vie professionnelle variée, riche et dense où il a occupé de nombreux postes, y compris celui de dirigeant de structure de près de 50 salariés. Au fil du temps Didier constate “une dégradation de la relation humaine dans le monde du travail, des rapports humains construits autour de rapports de force, une considération de l’humain de moins en moins importante”. “Cela m’a dérangé, explique-t-il, je ne me sentais plus à ma place mais je ne regrette rien et suis très heureux de ce que j’ai vécu”.

 

Tout au long de son parcours, il a toujours gardé un lien avec la foi et un soir de février 2019, le déclic se produit lors d'un dîner chez une amie. De but en blanc, elle lui lance : “tu ne voudrais pas être pasteur?”. Une amie qui le voit se transformer physiquement. Quelque chose se passe à ce moment-là!

 

Une prise de conscience tardive plus qu’une vocation tardive

 

 

Plus qu’une vocation tardive, Didier Hoffman pense que c’est une prise de conscience et une révélation tardive, que cette vocation était là depuis toujours, enfouie en lui.

Comment a réagi son entourage? Beaucoup ont trouvé son choix “courageux", mais une réaction dont il se souvient avec émotion est celle de son fils de 19 ans. “Il m’a envoyé un sms après qu'on a dîné ensemble sur lequel  était écrit “à bien y réfléchir ça crève les yeux tu aurais dû faire ça depuis longtemps!”.  Il poursuit après une pause, “ ça lui a crevé les yeux et moi je n’avais rien vu”.

 

Il devrait être pasteur à l’automne 2026 et ne sait pas encore où il sera. La première chose qu’il fera sera de contacter toutes les communautés,  chrétiennes et  non chrétiennes “afin de remettre l’humain au cœur des priorités avant le financier et le numérique”.

Un verset biblique qu’il l’accompagne depuis toujours, en hommage à son grand-père pasteur, est la première épître de Pierre, chapitre 4 verset 10, “Que chacun mette au service des autres le don qu’il a reçu de la grâce, vous serez aussi de bons intendants de la grâce si diverse de Dieu” . A méditer…

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don