Accueil
Des migrants de Calais accueillis en Auvergne-Rhône-Alpes
Partager

Des migrants de Calais accueillis en Auvergne-Rhône-Alpes

Un article rédigé par Valérie-Anne Maitre et les rédactions RCF Auvergne - Rhône-Alpes - RCF Lyon, le 27 octobre 2016  -  Modifié le 29 février 2024

Les réfugiés de Calais évacués de la jungle lundi et mardi ont pris la route de plusieurs régions de France. En Auvergne-Rhône-Alpes, 602 personnes sont hébergées indique la préfecture.

RCF - Accueil des migrants en Haute-Loire RCF - Accueil des migrants en Haute-Loire

5 600, c'est le nombre de personnes évacuées de la jungle de Calais depuis lundi 24 octobre 2016, indiquent les services de l'État. En Auvergne-Rhône-Alpes, 602 migrants sont accueillis dans une vingtaine de sites.
 

img_3701.jpgUn député de l'Isère à Calais

C'est tôt lundi matin que le démantelement de la jungle de Calais a commencé. Les personnes installées sur la lande ont été rassemblées puis orientées vers une cinquantaine de bus à destination des régions, dont celle d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Le député (PS) de l'Isère Erwann Binet était sur place lundi à Calais. Le parlementaire, rapporteur de la réforme sur le droit des étranger, voulait vérifier que les droits des migrants étaient bien respectés, notamment celui de rester avec leur famille ou leurs amis:

 

 

 

A Lyon avec Habitat et Humanisme

A leur descente du bus à Lyon, dès le lundi soir, 28 hommes majoritairement originaires du Soudan, ont été pris en charge par l'association Habitat et Humanisme.
Reportage de Stéphane Longin :

Dans le Rhône, 7 sites doivent accueillir les migrants. Mais l'arrivée des réfugiés suscite des questionnements. La maire de Saint-Fons par exemple, regrette de ne pas avoir été consultée avant l'arrivée des réfugiés. Elle s'est exprimée sur l'antenne de RCF Lyon. [ÉCOUTER] L'interview de Nathalie Frier.

 

En Haute-Loire avec la Croix-rouge

Mardi soir, aux côtés des salariés du centre d'accueil de Saint-Beauzire, de nombreux bénévoles et traducteurs ont accueilli 25 hommes seuls, des afghans, soudanais et érythréens. Pascal Galant est infirmier:

En Savoie l'appel des associations

Trois sites de Savoie ont été choisis: 78 personnes seront installées à Aix-les-Bains en Maurienne. Avant même l'arrivée des réfugiés, 30 Savoyards se sont mobilisés pour accueillir du mieux que possible ces migrants. Ils ont lancé un appel sous forme de lettre ouverte. Marc Pascal est l’un des signataires, il insiste particulièrement sur l’encadrement des mineurs et souligne l’importance de l’échange, de l’accueil et de la rencontre:

 

Des propos recueillis par Clémence Hacquart à Chambéry.
 

 

Des mineurs et des femmes en grand danger

Le démantèlement du bidonville de Calais ne résout pas toutes les difficultés. Depuis lundi, plusieurs associations s'inquiètent de ceux qui restent à Calais, notamment pour passer coûte que coûte en Angleterre.
Pour Didier Degrémont, président du Secours catholique du Pas-de-Calais, le sort des mineurs et des femmes est particulièrement inquiétant. [ÉCOUTER] L'interview de Didier Degrémont.

602 migrants accueillis en région Auvergne-Rhône-Alpes dont

  • 181 dans le Rhône
  • 47 dans l'Ain
  • 68 en Savoie
  • 93 dans le Puy de Dôme
  • 26 en Haute-Loire
  • 60 dans la Loire
  • 47 dans la Drôme
  • 48 en Haute-Savoie
  • 58 en Savoie
  • 29 en Isère
  • 19 Centres d’Accueil et d’Orientation, activés sur 24 sites, ont été mobilisés.

La préfecture indique que "parmi les personnes accueillies, on compte notamment 254 Soudanais, 237 Afghans, 40 Pakistanais, 26 Erythréens... La situation administrative de chacun commence à être examinée, notamment ceux qui relèvent de la procédure d’asile."

 

A lire sur rcfr.fr

L'accueil des migrants de Calais dans la région Auvergne-Rhône-Alpes
78 mineurs isolés arrivés de Calais
Comment accueillir les migrants? L'interview du p. Bernard Devert et de Rémy Kossonogow, directeur de l'ADDCAES
La maire de Saint-Fons dénonce un manque de concertation dans l'accueil. L'interview de Nathalie Frier
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don