Accueil
Des femmes paysannes solidaires en RDC #JeudiPhoto
Partager

Des femmes paysannes solidaires en RDC #JeudiPhoto

Un article rédigé par Stéphanie Gallet, Melchior Gormand - RCF, le 20 octobre 2022  -  Modifié le 20 octobre 2022
Jeudi Photo - Agir pour le monde Des femmes paysannes solidaires en RDC #JeudiPhoto

Chaque jeudi, Stéphanie Gallet décrypte une photo sélectionnée par le CCFD-Terre solidaire. Cette semaine, direction la RDC pour une photo pleine de joie et de vie pour souligner l’importance de la solidarité et de l’entraide au sein des communautés paysannes du Nord-Kivu. Une photo signée Gwenn Dubourthoumieu.

Bwira Kubuya, 28 février 2020, République Démocratique du Congo. © Gwenn Dubourthoumieu Bwira Kubuya, 28 février 2020, République Démocratique du Congo. © Gwenn Dubourthoumieu

Que voyons-nous sur la photo du jour ?

 

C'est un gros plan sur la façade d’une maison en bois. On ne voit ni son toit, ni ce qu'il y a devant la maison, ni ce qu’il y a sur les côté. Nous sommes focus sur cette façade en bois jaune qui remplit tout l’espace de la photo et qui possède sur la droite de l’image une porte fermée par un rideau à fleurs et sur la gauche une fenêtre peinte en bleu vif. Ces couleurs éclatante, ce jaune, ce bleu donnent un côté tibétain à l'ensemble même si nous sommes très loin des montagnes tibétaine.

 

Qui est le personnage ?

 

Dans l'encadré de la porte se tient une femme qui rit aux éclats, la couleur de sa peau nous emmène en Afrique, ses habits comme sa maison sont multicolores. Ce qui est vraiment inattendu, c'est que dans chaque main, elle porte deux gros lapins, deux énormes lapins qu'elle tient par la peau du cou, un blanc et un noir. Ça lui donne un côté magicienne.

 

Où sommes-nous ?

 

Nous sommes dans l'Afrique des grands lacs, en RDC, dans la provinces du Nord-Kivu, une région qui peine à sortir de la guerre et dont les habitants et particulièrement les habitantes sont depuis des années victimes d'exactions et de violences. Sur la photo c'est Bwira Koubouya, une paysanne de 46 ans, mère de dix enfants. Elle pose devant sa maison. Son sourire est communicatif. Des lapins, elle en élève six. C’est l’association UWAKI qui les lui a donnés en 2019. Depuis, ses lapins ont donné naissance à des lapereaux et Bwira en a généreusement donné à d’autres femmes de son village pour les aider, à son tour, à subvenir à leurs besoins. Cet esprit d’entraide est au cœur des actions menées par l’association UWAKI l’Union des femmes paysannes du Nord-Kivu. L’association a vu le jour en 1997 pour lutter contre la pauvreté très présente dans les zones rurales du pays. Depuis, UWAKI a élargi ses actions et se mobilise notamment pour lutter contre les violences faites aux femmes et les aider à s’émanciper.

 

Qui est le photographe ?

 

Il s’agit de Gwenn Dubourthoumieu, il a beaucoup travaillé en Afrique et si sur cette photo Bwira Koubouya nous offre un large sourire, Gwenn a aussi photographié ces vies violées en RDC, des portraits de femmes et des histoires bouleversantes. Cette photographie souligne surtout l’importance de la solidarité et témoigne de la force des femmes paysannes qui prennent leur destin en main.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don