Accueil
Des contestations autour du One Ocean Summit

Des contestations autour du One Ocean Summit

Un article rédigé par Christophe Pluchon et Julie Rolland - RCF Côtes d'Armor, le 11 février 2022  -  Modifié le 9 janvier 2024

Il ne fait pas que des heureux ! Le One ocean summit voulu par Emmanuel Macron dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne ne fait pas l'unanimité, notamment auprès de certaines associations.

Une manifestation s'est tenue ce vendredi matin au square Salaün-Penquer à Brest. © Christophe Pluchon Une manifestation s'est tenue ce vendredi matin au square Salaün-Penquer à Brest. © Christophe Pluchon

Peu avant les annonces des "engagements de Brest pour l'océan, 200 personnes se sont réunies pendant une heure, en contrebas de la gare, face à la rade. Un symbole sans doute pour rappeler l'urgence d'agir.

Cette manifestation était initiée par des associations de protection de l'environnement et de la pêche qui ne se sont pas senties entendues pendant ce sommet et qui doutent de la portée des décisions prises.

"La surpêche et l'extraction minière sont des sujets sensibles avec des intérêts économiques. Nous avons réussi à les amener dans le débat car ils n'étaient pas à l'ordre du jour", se réjouit à demi-mot François Chartier, chargé de la campagne Océans chez Greenpeace France.

Pour Manon Dené, coordinatrice du réseau Rise up for the oceans, les jeunes étaient peu représentés au sommet, à la différence des grands groupes bancaires.

Sur une banderole, on pouvait lire "protéger les océans, c'est protéger nos enfants".

Un contre-sommet dénonçant l'inaction des Etats

 

Un collectif composé d'associations locales, d'ONG, de professionnels de la mer et de syndicats ont organisé le week-end dernier un contre-sommet.

Des manifestations étaient prévus jusqu'à vendredi pour dénoncer l'inaction de l'Etat dans la lutte contre le changement climatique.

"Légitimer ce sommet, ça n'est pas une bonne idée", lance Thibault Josse, coordinateur de l'association Pleine Mer et membre du collectif.

Citant, les Cop, le sommet de la Terre, il explique que ces rendez-vous internationaux n'ont "rien changé aux problèmes".

3 questions à (Finistère) A Brest, un contre-sommet des océans pour dénoncer l'inaction des Etats
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don