Accueil
Découvrez le premier vin sans alcool d'Alsace
Partager

Découvrez le premier vin sans alcool d'Alsace

Un article rédigé par Géraud BOUVROT - RCF Alsace, le 21 janvier 2022  -  Modifié le 25 janvier 2022
Journal local · RCF Alsace Journal local - Vendredi 21 janvier 2022

Vous vous êtes peut-être mis au Dry January récemment, ou peut-être que vous ne buvez tout simplement jamais d'alcool, mais vous aimeriez quand même avoir une boisson agréable pour trinquer? La Cave de Ribeauvillé vient de lancer le premier vin désalcoolisé de la région.

Distillé en dehors de la région, ce vin ne bénéficie donc pas de la marque Alsace ni des bouteilles habituelles © David Jaeglé Distillé en dehors de la région, ce vin ne bénéficie donc pas de la marque Alsace ni des bouteilles habituelles © David Jaeglé

Dans l'espace de dégustation de la cave en ce moment, une vedette : le vin désalcoolisé. Lancé en janvier, une période plutôt calme habituellement, c'est lui qui attire la plupart des visiteurs du moment. Pourtant il ne s'agit que d'un essai, avec à peine plus de 10 000 bouteilles pour cette première cuvée ... mais elles pourraient bien partir vite, selon David Jaeglé, directeur des ventes.

 

La cave coopérative, née en 1895, est la plus ancienne de France, mais elle ne se repose pas sur ses lauriers pour autant. Désirant essayer quelque chose de nouveau, elle s'est tournée vers nos voisins allemands, où le vin désalcoolisé existe déjà depuis des années.

Elle s'en est inspirée, mais en partant bien évidemment de cépages particulièrement alsaciens, le sylvaner et le muscat, afin de produire un vin "tranquille" et un vin effervescent.

 

 

Dans la cave proprement dite, les grandes cuvées reposent dans des foudres, énormes tonneaux en chêne

À côté des grandes cuvées reposant dans des foudres (énormes tonneaux en chênes), le futur vin désalcoolisé est stocké dans des fûts en inox, avant d'être envoyé en Allemagne pour y être distillé afin d'ôter le gros de l'alcool, puis de revenir à Ribeauvillé où il est mis en bouteille.

On pourrait enlever tout l'alcool, mais si on enlève trop, on perd tout le goût. Donc on laisse jusqu'à 0.5° d'alcool. Evelyne Bléger-Cognac, Oenologue

paysage

En amont de la ville médiévale, et au pied des 3 châteaux, les vignes servent pour la première fois à produire une boisson accessible à tous et toutes. Pour les femmes enceintes par exemple, mais aussi pour ceux et celles qui font attention aux calories car, on ne le sait pas toujours, mais l'alcool est encore plus calorique que le sucre.

C'est pas que ça sent pas le vin en vérité, c'est qu'on n'a pas l'habitude de sentir un vin où il n'y a plus d'alcool, qui aide beaucoup au côté volatile des arômes. David Jaeglé, directeur des ventes

Et pour ce qui est du goût, nous vous laisserons juger ! La Cave de Ribeauvillé le commercialise sur place et en ligne, au prix de 8.50€ et 9.50€


Retrouvez notre reportage sur place dans le journal de RCF Alsace, en haut de cette page.

Le journal de la rédaction de RCF Alsace: tous les matins à 7h et à 8h.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don