Accueil
Décès de Monseigneur Pierre Raffin, évêque émérite du diocèse de Metz

Décès de Monseigneur Pierre Raffin, évêque émérite du diocèse de Metz

Un article rédigé par Quentin Théophile - RCF Jerico Moselle, le 2 février 2024  -  Modifié le 8 février 2024
Parole d'évêque Hommage à Mgr Pierre Raffin

Mgr Pierre Raffin, ancien évêque de Metz, de 1987 à 2013, nous a quittés ce vendredi 2 février 2024 à Metz, à l’âge de 85 ans. Ses obsèques se tiendront à la cathédrale Saint-Etienne, le jeudi 8 février à 14h30 et retransmises en direct sur l'antenne de RCF Jerico Moselle. Retour sur la vie de Mgr Raffin, “serviteur heureux de la charité”.

Mgr Pierre Raffin - Photo Diocèse de Metz Mgr Pierre Raffin - Photo Diocèse de Metz

Pierre Raffin, né le 13 février 1938 à Nancy, et a été ordonné prêtre dans l’Ordre des dominicains à Etiolles le 5 juillet 1964. Le 12 novembre 1957, il fait sa profession religieuse chez les dominicains.
Après de nombreuses années, où il s’est engagé dans diverses missions au sein de l’Ordre des Prêcheurs en France, Pierre Raffin est appelé à l’épiscopat par le pape Jean-Paul II le 4 août 1987. Ordonné évêque 11 octobre 1987, il succède à Mgr Paul-Joseph Schmitt, en tant que 102ème évêque de Metz.
Ce poste, il l’occupera de 1987 à 2013, avant de se retirer au couvent d’Oberbronn, dans le Bas-Rhin, pour y passer sa retraite. Puis, en décembre 2023, Mgr Raffin a rejoint la Maison des Petites Sœurs des pauvres à Metz-Bellecroix.

 

Son parcours

 

Depuis son enfance, l’ancien évêque a toujours voulu devenir prêtre. Une conviction, d’abord née lorsqu’il se rendait à la messe avec sa mère, puis confirmée avec les enseignements des prêtres durant sa scolarité. Son voyage scolaire à Assise en Italie, a fini par le conforter de s’engager dans cette voie.

 

Vivant avec sa famille à Dijon dès 1940, il a quitté “la ville aux cent clochers” en 1956. Cette année-là, à 18 ans, il est parti pour Paris, où il a fait son entrée dans l’Ordre des Dominicains.
Mgr Raffin a vécu de nombreuses années dans la capitale, de 1956 jusqu’à 1987. Entre-temps, il s’est rendu au Liban durant deux années. Une période qui fut très enrichissante pour lui, tant sur l’aspect théologique, spirituel, que culturel. Par la suite, il est resté profondément attaché au Liban. En 1978, il est devenu prieur du couvent dominicain, et l’est resté pendant six ans. Il a fait alors de nombreuses maisons, qui l’ont fait voyager du Proche-Orient, à la Scandinavie, en passant par l’Afrique.
Plus tard, le natif de Nancy est devenu évêque de Metz, et a accueilli le pape Jean-Paul II lors de sa visite le 10 octobre 1988.

Au cours de l’émission Mémoire Vivante, enregistrée et présentée par Thierry Georges en 2017 pour RCF Jerico Moselle, Mgr Raffin se livrait sur son parcours. Il faisait entendre “quand je regarde ma vie passée, j’ai rarement fait ce que j’avais envisagé de faire, ce sont les demandes de mes supérieurs qui ont tracé mon chemin. La providence a tracé ma route”.

 

Obsèques

 

Ses obsèques auront lieu en la cathédrale de Metz, présidées par Mgr Philippe BALLOT, 104ème évêque de Metz, le jeudi 8 février 2024 à 14h30, suivies de l’inhumation dans le caveau des évêques dans la crypte de la cathédrale. Les fidèles qui souhaitent rendre un dernier hommage à Mgr Raffin pourront le faire, à la cathédrale, le jeudi à partir de 10h30. La messe de funérailles sera retransmise en direct sur les ondes de RCF Jerico Moselle et via le site rcf.fr

 

La naissance de Radio Jerico

 

Durant ses années parisiennes, Mgr Raffin avait fait l’expérience de Radio Notre-Dame. Il avait remarqué "que ce dispositif était d’une grande utilité dans la vie du diocèse de Paris". Quelques années plus tard, l’évêque souhaitait faire émerger une radio similaire pour le diocèse de Metz.
Le voyage apostolique de Jean Paul II en Alsace, puis Metz et Nancy a précipité le lancement de la jeune radio, car elle devait être d’attaque pour couvrir l’évènement. 
Radio Jerico avait une fonction d’information, notamment sur la vie du diocèse et de l’Eglise. Son fondateur, Mgr Raffin, proposait alors chaque samedi matin un grand entretien sur la vie diocésaine. 

 

Nous vous invitons également à retrouver son parcours à travers la réécoute des émissions "Mémoires vivantes de Lorraine" avec Thierry Georges. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don