Accueil
De la COP27 à la Coupe du monde au Qatar, où est la cohérence ?
Partager

De la COP27 à la Coupe du monde au Qatar, où est la cohérence ?

Un article rédigé par Jeanne d'Anglejan - RCF, le 18 novembre 2022  -  Modifié le 18 novembre 2022
Le Press Club de RCF : l'actu hebdo décryptée De la COP27 à la Coupe du monde au Qatar, où est la cohérence ?

Le Qatar et l’Égypte sont proches. Les événements qui s’y déroulent aussi. Le coup d’envoi de la Coupe du monde suit de près la clôture de la COP27, ce qui pousse à se questionner quant aux enjeux défendus par les deux événements. Christophe Henning, journaliste du service religion de La Croix, et Antoine-Marie Izoard, directeur de la rédaction de Famille Chrétienne, étaient à l’antenne pour en parler.

Au centre d'un magasin d'articles de sport, le ballon rond exposé à l'occasion de la Coupe du monde au Qatar, le 17/11/2022 à Briançon, Hautes-Alpes - Crédit Thibaut Durand / Hans Lucas Au centre d'un magasin d'articles de sport, le ballon rond exposé à l'occasion de la Coupe du monde au Qatar, le 17/11/2022 à Briançon, Hautes-Alpes - Crédit Thibaut Durand / Hans Lucas

Une "période schizophrène"

 

Charm el-Cheikh a vu défiler de nombreux chefs d’États et délégations. Ceux-ci devaient se fixer un objectif clair pour lutter contre le dérèglement climatique. Achevée aujourd’hui, la COP27 est un acteur de taille pour les années à venir. Les objectifs ne "collent pourtant pas avec les déclarations qui avaient été faites", fustige Christophe Henning, notant toutefois "une conscience individuelle très forte".

 

Souvent qualifiée d’aberration écologique et humaine, la Coupe du monde s’ouvre 48 heures après la fin de la COP27. Ces minces heures d’écart poussent à se questionner sur les paradoxes. Antoine-Marie Izoard parle d'une "période schizophrène", illustrant ses propos par quelques chiffres. Le rédacteur en chef de Famille Chrétienne se souvient du coût de la dernière Coupe du monde en Russie : 12 milliards de dollars. Cette année, ce sont... 220 milliards de dollars qui ont été dépensés. Soit "le double de ce que les pays en développement demandent par an comme dette climatique". Le bilan de la COP27 s’élève cette année à 86 milliards de dollars versés pour les pays dits "vulnérables".

 

Cette Coupe peut malgré tout être vécue d’une autre manière. Pour Christophe Henning, elle est l’occasion de "réaliser qu’on est tous dans le même bateau". "Le foot, c’est la fête, ça fédère", contrebalance-t-il. Les journalistes interrogent notamment le rôle des médias : "Parler de la compétition ne veut pas dire que l’on oublie les scandales qui y sont liés." Chacun fait ce qu’il peut. L’équipe de France a elle-même publié une lettre collective dans laquelle elle appelle à "prendre leur part ses responsabilités". Christophe Henning ajoute que les joueurs "sont comme nous, jonglant entre volonté de participer à la fête et indignation".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don