Accueil
David Kimelfeld, Georges Képénékian et Gérard Collomb affichent leur unité
Partager

David Kimelfeld, Georges Képénékian et Gérard Collomb affichent leur unité

Un article rédigé par Rémi Liechti - RCF Lyon,  -  Modifié le 18 octobre 2018
Hier, pour sa première conférence de presse depuis sa démission du ministère de l'intérieur, Gérard Collomb a défendu son bilan et a ébauché un projet pour la ville de Lyon.
RCF Lyon 2018 - Conférence de presse Kimelfeld, Képénekian, Collomb RCF Lyon 2018 - Conférence de presse Kimelfeld, Képénekian, Collomb

L'ancien ministre de retour à l'hôtel de ville

Gérard Collomb l'affirme : il n'est pas encore en campagne pour la course à la mairie en 2020. Pourtant, le désormais ex-ministre de l'Intérieur affirme être allé à la rencontre des lyonnais, et a déjà ébauché des idées pour poursuivre développement de la ville :

Gérard Collomb a également défendu son bilan de ministre de l'Intérieur, rappelant les mesures sur la Police de Sécurité du Quotidien, et a également rappelé son bilan de maire en parlant de l'attractivité gagnée par Lyon "ces 15 dernières années".
 

 

un gérard collomb écolo ?

Celui qui sera probablement réélu maire le 5 novembre prochain l'affirme : l'écologie est un des axes qu'il souhaite suivre pour la ville de Lyon. Gérard Collomb a notamment fait référence aux deux marches pour les climat qui ont eu lieu sur la place des Terreaux ces dernières semaines. Autres pistes évoquées : développer les moyens de transport alternatifs et les nouvelles technologies.

L'ancien président de la Métropole de Lyon l'annonce : il n'y aura pas de changement au conseil muncipal. En revanche, le Maire de Lyon et le Président de la Métropole de ne devraient plus être la même personne. David Kimelfeld conservera ainsi son poste, au moins jusqu'aux élections métropolitaines prévues pour 2020. 
 

une nouvelle gestion ? 

Gérard Collomb, Georges Képénékian et David Kimelfeld ont assuré travailler ensemble, Gérard Collomb décrivant ce nouveau mode de fonctionnement comme empreint d'une "Bienveillance maximum"notamment vis-à-vis de l'opposition. Peut-être une volonté de faire taire les critiques sur son retour dans la capitale des Gaulles.

Maire pour encore quelques semaines, Georges Képénékian assure garder un bon souvenir de ces 15 mois à l'hôtel de ville, et il le dit même en plaisantant "J'aurais pu encore rester quelques mois" :

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don