Accueil
Dans l’Orne, une toile perdue depuis un siècle retrouvée dans une église
Partager

Dans l’Orne, une toile perdue depuis un siècle retrouvée dans une église

Un article rédigé par Jacques de Chauvelin - RCF, le 7 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Sacré patrimoine - Agir avec la Sauvegarde de l'Art Français Dans l’Orne, une toile perdue depuis un siècle retrouvée dans une église

Jacques de Chauvelin, de La sauvegarde de l'art français, nous emmène dans l’Orne et plus exactement pour le village de Saint-Cornier-des-Landes où une découverte inattendue a révélé un trésor artistique oublié depuis plus d'un siècle.

Photo de la toile retrouvée dans l'Orne © La sauvegarde de l'art français Photo de la toile retrouvée dans l'Orne © La sauvegarde de l'art français

C’est une habitante passionnée d’histoire qui est à l’origine de cette trouvaille extraordinaire. Alors qu’elle effectue des recherches sur l’histoire de sa ville, elle découvre qu’en 1906, les habitants inquiets des inventaires réalisés suite à la séparation de l’Église et de l’État, ont voulu cacher les œuvres d’art de l’église du village. On craignait en effet à cette époque que le mobilier liturgique et les œuvres d’art des églises soient confisqués. Après des recherches minutieuses, cette dame a mis la main sur un tableau qui avait été caché par les habitants, au-dessus du mécanisme de l'horloge, dans le clocher de l'église.

 


117 ans à l'abri des regards


Cette toile a été exposée aux ravages de la poussière et de l'humidité du clocher. Aujourd’hui, on ne distingue plus grand-chose de cette toile du XVIIIe siècle inspirée du Christ et la Samaritaine de Philippe de Champaigne. L'original, une huile sur bois, a été peint vers 1650 et est exposé aujourd’hui au musée des Beaux-Arts de Caen. Pour cette copie, nous n’avons aucune information sur le peintre, d’autant que la toile est dans un état déplorable, entièrement recouverte de chanci, une sorte d’altération du vernis qui donne une teinte blanchâtre à l’ensemble. Exposée sans aucune protection, elle est aujourd'hui sale, abîmée et déchirée par endroits. 

 

Mais bonne nouvelle : bien que les couleurs soient très atténuées, une restauration, ou plutôt un sauvetage est encore possible. Il s’agira de se débarrasser de cette couche superficielle blanche, de nettoyer ces décennies de crasse et les couleurs reviendront. Les habitants de Saint-Cornier-des-Landes, fiers de leur patrimoine, souhaitent aujourd’hui préserver ce trésor artistique caché pendant plus d'un siècle. Une souscription publique vient d'être lancée en ligne. La Fondation pour la Sauvegarde de l'art français espère ainsi trouver de généreux mécènes prêts à contribuer à la restauration de cette œuvre d'art exceptionnelle. Grâce à la mobilisation et aux relais des habitants et de la presse, déjà plus de 4 000 € ont été récoltés.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don