Accueil
Daech en Syrie et en Irak, une "résurgence" ou une nouvelle stratégie ?
Partager

Daech en Syrie et en Irak, une "résurgence" ou une nouvelle stratégie ?

Un article rédigé par Florence Gault - RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
L'invité de la rédaction Daech en Syrie et en Irak, une résurgence ou une nouvelle stratégie ?
On évoque une "résurgence" de Daech en Irak et en Syrie. Le diplomate Michel Duclos parle plutôt d'une "persistance" et d'une nouvelle stratégie en train d'être définie par les terroristes.
podcast image par défaut

Les États-Unis ont annoncé qu'ils constataient une "résurgence" de l'organisation État islamique (EI) en Irak et en Syrie. Selon des rapports des Nations unies, de groupes de réflexion et du Pentagone, même s'il a perdu son califat, Daech a renforcé ses capacités insurrectionnelles en Irak et repris activités en Syrie ce trimestre. Et ce au moment même où les troupes américaines quittent la Syrie. Le diplomate Michel Duclos, ambassadeur de France en Syrie de 2006 à 2009, nous en dit plus. 

"Je ne crois pas qu'il s'agit d'une résurgence, je crois qu'il s'agit d'une persistance et peut-être d'une adaptation"

 

Un appel à la prudence

"Il faut rester prudent" dit Michel Duclos quant aux informations qui nous viennent sur Daech : "Nous n'avons qu'une connaissance imprécise des capacités de l'État islamique." Le diplomate rappelle que lors de la dernière bataille de Baghouz, "c'était très frappant de voir que les assaillants s'attendaient à quelques centaines de personnes, il y en avait des dizaines de milliers". Michel Duclos est l'auteur en juin 2017, d'un note pour l'Institut Montaigne, intitulée "Syrie, en finir avec une guerre sans fin".  
 

S'agit-il vraiment d'une résurgence de Daech ? 

"Je ne crois pas qu'il s'agit d'une résurgence, je crois qu'il s'agit d'une persistance et peut-être d'une adaptation." Si Daech a perdu du terrain en Syrie et en Irak, selon Michel Duclos, ses chefs actuels "ont compris qu'il ne s'agit plus de gérer un territoire mais d'avoir une organisation capable à nouveau de reprendre l'offensive et pour ça ils se sont organisés". Daech continue ses enlèvements et demandes de rançon, et aussi ses activités de recrutement. 
 

Quelle menace plane sur les pays occidentaux ? 

Le Pentagone estime que Daech compte entre 14 et 18.000 combattants en Syrie et en Irak. Suffisamment pour reconquérir les territoires perdus ? "Je crois que la reconquête de territoires n'est plus son objectif, répond Michel Duclos, là ils sont dans un autre type de fonctionnement, qui rejoint celui qu'ils avaient auparavant. On voit qu'il y a des débats entre eux ils sont en train d'essayer de définir une nouvelle stratégie".

Stratégie qui, selon Michel Duclos "comportera naturellement des attaques contre nos pays en Occident". Parmi les combattants de Daech on pense en effet que 3.000 d'entre eux sont des combattants étrangers. Le diplomate pointe du doigt la politique américaine : "Je crains que, si, de sucroît, la politique américaine reste aussi incertaine... ça ne fera que faciliter cette nouvelle affirmation de soi de cette centrale terroriste." 
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don