Accueil
Crues, inondations… Savons-nous gérer les crises météorologiques ?
Partager

Crues, inondations… Savons-nous gérer les crises météorologiques ?

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 28 novembre 2023  -  Modifié le 28 novembre 2023
3 Questions à... · RCF Savoie Mont-Blanc Inondations : "Il faut qu'on soit tous au diapason"

Il y a 15 jours, les fortes pluies qui s’abattaient sur les Pays de Savoie ravageaient les routes, les maisons, les entreprises du territoire. Tandis que les sinistrés tentent de se reconstruire, le Cisalb organise un colloque pour échanger au sujet de la gestion de cet épisode de crise.

Notre Dame de Briançon suite aux inondation de la mi novembre - Conseil Départemental de la Savoie Notre Dame de Briançon suite aux inondation de la mi novembre - Conseil Départemental de la Savoie

Mieux se préparer à ces événements extrêmes

 

Pas question de chercher des responsables, ici l’objectif est de tirer un premier bilan des inondations, subies par les départements savoyards, il y a 15 jours et de voir ce qui peut être amélioré. “On se rend compte que certaines communes étaient prêtes, d’autres pas tout à fait et d’autres pas du tout” avoue Renaud Jalinoux, le directeur du Cisalb. “L’intérêt, c’est de se mettre autour de la table et de voir s'il y a des trous dans la raquette”.

Sont attendus des élus du bassin-versant du lac du Bourget, le Préfet de la Savoie, le SDIS, les forces de l’ordre ou encore le représentant du Département. “Les acteurs sont multiples, c’est un travail en collaboration, il s’agit de se mettre tous au même diapason”.
 

Le Plan Communal de Sauvegarde, l’outil indispensable

 

Chaque commune couverte par un plan de Prévention Risque Inondation a l’obligation de disposer d’un PCS. En clair, tous les territoires inondables doivent avoir élaboré, en amont, une feuille de route pour agir de manière rapide et efficace dès que le niveau de l’eau monte. “C’est un outil qui permet d’anticiper les situations, de planifier les moyens techniques et humains pour protéger, accompagner et soutenir la population” résume Renaud Jalinoux. Un plan détaillé qui dès le stade de la “vigilance” doit déboucher sur une série de mesures censées limiter les dégâts. Aujourd’hui, certaines communes sont forcées de revoir leur PCS, à la lumière des événements récents.

 

Une inondation dure une journée, mais quand une entreprise est impactée elle met souvent 6 mois pour redémarrer

 

Autre point important : l’après. “L'impact socio-économique peut être très important (...) l'impact psychologique aussi” alerte le directeur du Cisalb. Et pour cause : une eau restée trop longtemps dans une habitation peut faire des dégâts irréversibles, une entreprise trop lentement dédommagée peut mettre la clé sous la porte… Il est donc primordial, notamment pour les élus, d’être capable d'actionner rapidement les leviers qui permettront de tourner la page.

 

Un risque historique aux conséquences grandissantes
“Les grandes inondations ont toujours existé. Je ne le relirai pas directement au réchauffement climatique” commence Renaud Jalinoux. “Ce qui a changé, c’est qu’on a beaucoup plus de monde en zone inondable et on doit être d'autant plus prêts à affronter ce type d’événements”. Si la récurrence des événements météos extrêmes ne semble pas encore s’emballer, le bilan peut être aujourd’hui bien lourd qu’autrefois. 

Un colloque sur la gestion de la crise liée aux inondations, organisé à 17h, le 29 novembre, à la Salle "Belle Eau" de Voglans.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don