Accueil
Création d'un comité départemental de protection de l'enfance en Maine-et-Loire
Partager

Création d'un comité départemental de protection de l'enfance en Maine-et-Loire

Un article rédigé par Agathe Legrand - RCF Anjou, le 22 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

La secrétaire d'Etat chargée de l'enfance, Charlotte Caubel, était à Angers jeudi 22 juin : elle assistait au lancement du comité départemental de protection de l'enfance du Maine-et-Loire. Un comité d'expérimentation pour proposer et trouver des solutions aux problèmes de violences ou de mauvais traitements que peuvent subir les enfants.

Le préfet Pierre Ory, la secrétaire d'Etat chargée de l'enfance, Charlotte Caubel, et la présidente du département, Florence Dabin, ont lancé le comité départemental de la protection de l'enfance jeudi 22 juin ©RCF Anjou Le préfet Pierre Ory, la secrétaire d'Etat chargée de l'enfance, Charlotte Caubel, et la présidente du département, Florence Dabin, ont lancé le comité départemental de la protection de l'enfance jeudi 22 juin ©RCF Anjou

Le département du Maine-et-Loire fait parti des dix départements à mener des expérimentations pour améliorer la protection de l'enfance. La secrétaire d'Etat chargée de l'enfance, Charlotte Caubel, s'est rendue à Angers jeudi 22 juin pour le lancement du comité départemental de protection à l'enfance.

 

154 millions d'euros

 

Cent cinquante quatre millions d'euros : c'est la somme dépensée chaque année pour le bien-être des enfants de Maine-et-Loire. Une enveloppe qui pourrait être mieux utilisée selon Florence Dabin, présidente du département.

C'est pourquoi le conseil départemental s'est porté volontaire pour la création d'un comité départemental de protection à l'enfance, réunissant plusieurs acteurs du secteur (service sociaux et de santé, écoles, justice...) pour penser conjointement à des solutions aux problèmes de violence sur les enfants.

"Mais nous devons aussi accompagner les familles en difficulté", souligne Charlotte Caubel. "des parents qui ne sont pas coupables de violences, mais qui ont besoin d'être accompagnés dans leur parentalité." D'où la présence de la CAF ou d'autres organismes autour de la table ce jeudi 22 juin.

 

Deux milles acteurs au service de la protection de l'enfance

 

En tout, le personnel gravitant autour de l'enfance en Maine-et-Loire représente plus de deux milles personnes. Il faut donc désormais coordonner le tout. "On a eu envie d'optimiser nos moyens pour à la fois identifier nos fragilités, nos besoins et que ce soit aussi une terre de d'expérimentation", explique Florence Dabin.

Pour cela : il faut des moyens et du personnel. La secrétaire d'Etat, Charlotte Caubel,  assure qu'elle apportera de l'argent supplémentaire "pour accompagner cette coordination et les initiatives qui vont être expérimentées."

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don