Accueil
Covid-19: le Royaume-Uni impose une quatorzaine aux voyageurs étrangers
Partager

Covid-19: le Royaume-Uni impose une quatorzaine aux voyageurs étrangers

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
Le dossier de la rédaction Covid-19: le Royaume-Uni impose une quatorzaine aux voyageurs étrangers
Depuis hier, le Royaume-Uni a instauré une quatorzaine pour les voyageurs entrant sur son territoire. La France en fait de même "par réciprocité". Une décision qui suscite l’incompréhension.
podcast image par défaut

Une règle qui concerne tous les entrants au Royaume-Uni

Toute personne qui décide d’entrer au Royaume-Uni est soumise à cette nouvelle règle, y compris les Britanniques qui auraient quitté le territoire. En clair, les voyageurs, qu'ils soient résidents ou étrangers, doivent désormais fournir à leur arrivée un formulaire détaillant leurs informations personnelles, leur moyen de transport et leur adresse de séjour. Ces personnes devront ensuite s’isoler dans le même lieu pour 14 jours.

Il peut s’agir de la résidence du voyageur, de la maison d'un proche, ou d’une résidence temporaire, comme une location ou une chambre d'hôtel précise le gouvernement britannique. A défaut, ces voyageurs s’exposent à une amende de mille livres sterling, soit environ mille cent vingt euros. Alors évidemment, cette décision fait grincer des dents des deux côtés de la Manche.. Côté anglais, les réactions de protestation sont à la fois politiques et économiques comme l’explique Alexandre Guigue, maître de conférences en droit public et spécialiste du Royaume-Uni.

L'inquiétude du secteur touristique

En France, à quelques semaines de la saison estivale, les acteurs du tourisme ne cachent pas leur inquiétude. Les touristes britanniques sont nombreux à traverser la Manche pour venir passer leurs vacances en France en juillet et en août. Alors pour Didier Arino, directeur général de Protourisme, cette quatorzaine est une mauvaise nouvelle. Elle s’inscrit selon lui dans un réflexe protectionniste que bon nombre de pays européens ont tendance à avoir en ce moment.

Pour comprendre l’impact de cette décision direction le domaine des Ormes à Épiniac en Ille-et-Vilaine. Ce complexe de plus de 200 hectares abrite un golf, un centre équestre, un camping, un hôtel, un espace aquatique. L’été, on y croise en majorité des Britanniques. Mais la quatorzaine remet en cause toutes les réservations, comme le déplore sur RCF Emmanuel Barré, le responsable marketing du domaine des Ormes.
 

Une décision réévaluée toutes les trois semaines

Si au-delà des raisons sanitaires, cette quatorzaine vise à encourager les Britanniques à passer leurs vacances au Royaume-Uni, cela crée surtout beaucoup d’incertitudes. D'autant que le gouvernement britannique a indiqué qu'il réévaluerait cette mesure de quatorzaine toutes les trois semaines. Il n’exclut pas en effet d'autoriser des ponts aériens avec certains pays touristiques comme la France, à l'approche des vacances d'été.

Cette quatorzaine concerne toutes les arrivées par terre, mer et air. Mais les personnes faisant des liaisons à l'intérieur du Royaume-Uni, ou venant d'Irlande, des îles de la Manche ou de l'île de Man en sont exemptées.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le dossier de la rédaction © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le dossier de la rédaction

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don