Accueil
COVID19: Grenoble passe sous couvre feu
Partager

COVID19: Grenoble passe sous couvre feu

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Isère,  -  Modifié le 14 octobre 2020
Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles restrictions hier soir, jeudi 14 octobre, pour l’Ile de France et 8 métropoles de province pour freiner la seconde vague épidémique

“La situation est préoccupante”

Aujourd’hui on recense chaque jour dans l’hexagone 20 000 nouveaux cas de Coronavirus et les hopitaux sont sous tension, plusieurs ayant déjà déclenché leur plan blanc.
“Il n’y a pas de réserve de lits” a avoué Emmanuel Macron.
Le Président de la République a décidé de l’instauration d’un couvre feu dès samedi en Ile de France et dans huit autres métropoles de province pour ralentir l'épidémie de Coronavirus:

  • Grenoble
  • Lille 
  • Lyon 
  • Aix / Marseille 
  • Montpellier 
  • Rouen
  • Toulouse
  • Saint Etienne

Il sera instauré entre 21h et 6h du matin pour une durée minimale de 4 semaines, le Président souhaitant avec l’accord du Parlement le faire courir jusqu’au 1er décembre.
Les contrevenants s’exposent à une amende de 135€ (1500€ en cas de récidive).
Ce sont les forces de l’ordre qui seront chargées de faire respecter cette nouvelle mesure.
Des exemptions seront possibles pour des motifs valables et/ou professionnels.
Les transports en commun et entre les régions ne seront pas restreints.


 

Des conséquences économiques importantes

Les acteurs du monde du tourisme, de la restauration ou encore de la culture seront directement impactés par cette nouvelle restriction.
Le gouvernement souhaite à nouveau mettre en place le chômage partiel à plein dans les villes concernées et promet des concertations locales pour atténuer les conséquences économiques du couvre feu sur ces professions.
Par ailleurs, bien qu’il soit conseillé, le télétravail n’est pas obligatoire et doit être mis en place au cas par cas, en accord avec la hiérarchie.
Les établissements de service public (postes, mairies, administrations..) resteront ouverts contrairement au printemps dernier.
 

Des consignes pour les vacances

Partir en vacances à la Toussaint reste autorisé à conditions de respecter les mesures en vigueur sur les lieux de villégiature.
Les retrouvailles familiales devront se faire avec le masque, la distanciation et un lavage régulier des mains.
Emmanuel Macron a demandé à ce que soit respectée la “règle de 6”: ne pas voir plus de 6 personnes en même temps et ne pas multiplier les rencontres sociales avec des personnes étrangères à ce cercle.
Les étudiants de retour dans leurs familles sont appelés à la plus grande prudence: “C’est dur d’avoir 20 ans en 2020” a concédé le Président de la République.
 

Prochainement

Emmanuel Macron estime que le virus ne pourra pas disparaitre ou être combattu avant l'été 2021. D'ici là le mantra du gouvernement reste le même "Tester, alerter, protéger".
Face à l'échec de cette politique jusqu'ici, de nouvelles façons de tester, plus rapides pourraient voir le jour (test antigéniques ou salivaires).
Une nouvelle version de l'application Stop Covid sera mise en ligne, la version actuelle n'ayant pas été plébiscitée par les français. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don