Accueil
"Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde" (Jn 16, 29-33)
Partager

"Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde" (Jn 16, 29-33)

RCF,  -  Modifié le 17 mai 2021
Prière du matin "Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde" (Jn 16, 29-33)
"Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde" Méditation de l'évangile (Jn 16, 29-33) par Mgr Emmanuel Gobilliard Chant final: "Jésus, mon sauveur" par la communauté de l'Emmanuel
alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
les disciples de Jésus lui dirent :
« Voici que tu parles ouvertement
et non plus en images.
Maintenant nous savons que tu sais toutes choses,
et tu n’as pas besoin qu’on t’interroge :
voilà pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. »
Jésus leur répondit :
« Maintenant vous croyez !
Voici que l’heure vient – déjà elle est venue –
où vous serez dispersés chacun de son côté,
et vous me laisserez seul ;
mais je ne suis pas seul,
puisque le Père est avec moi.
Je vous ai parlé ainsi,
afin qu’en moi vous ayez la paix.
Dans le monde, vous avez à souffrir,
mais courage !
Moi, je suis vainqueur du monde. »
 
Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

Dans l’Evangile, Jésus parle plusieurs fois de cette heure mystérieuse dont les apôtres se demandent à quoi il fait allusion, pour dire qu’elle n’est pas encore venue, ou qu’elle vient. On imagine un combat. Ici, il est question de la dispersion des disciples. Cette heure, c’est celle du mystère pascal. Dans l’Évangile, quand il en est question, elle est toujours à venir, et il faut, pour les disciples s’y préparer. Pour nous en revanche, elle est passée. Le Seigneur est mort une fois pour toute ; il est ressuscité et c’est définitif. Il n’y a plus rien à obtenir, mais tout à accueillir. Lorsque nous évoquons cette heure, il s’agit donc de faire mémoire de tout ce que le Seigneur a fait pour nous, de l’amour infini qu’il a pour chacun de nous. Ce mémorial, nous le réalisons particulièrement à chaque eucharistie, pour rendre vivante, présente, l’offrande du Fils au Père pour le salut de l’humanité.

Pourtant, même si cette heure est déjà accomplie, nous devons la vivre à chaque instant. A chaque instant de nos vies, nous devons laisser le mystère pascal s’accomplir, dans chaque rencontre, dans chacune de nos tâches quotidiennes, dans nos joies comme dans nos peines, dans nos moments de détente comme dans notre travail, dans notre vie familiale comme avec nos amis. C’est justement en cela que consiste la vie chrétienne : laisser le mystère pascal s’accomplir en nous, laisser la puissance d’amour du Christ se manifester. Même et surtout dans notre péché. Pour nous rappeler cette réalité, le Seigneur a inventé les sacrements, pour que, par le sacrement du mariage, la vie conjugale et familiale de toute famille chrétienne soit traversée par la grâce, pour que tout baptisé, tout confirmé puisse se renouveler sans cesse de la puissance de l’Esprit et laisser le Seigneur guider sa vie. Dans la souffrance, nous avons un sacrement, dans le péché aussi. L’Eucharistie nous donne la force de faire de toutes nos journées une offrande à la puissance de sa gloire.

Finalement, nous devons toujours avoir en tête que l’heure dont parle Jésus dans l’Evangile, c’est maintenant. Oui l’heure vient et c’est maintenant, de vivre de la charité du Christ qui nous est donnée en permanence. C’est l’heure d’aimer quelles que soient les circonstances : que je reçoive un coup téléphone de ma grand-mère ou la visite d’un ami, c’est l’heure d’aimer, que je travaille ou que je me détende, que je dorme ou que je mange, que je prie ou que je crie mon angoisse, c’est toujours l’heure d’aimer, c’est toujours l’heure de transformer le temps qui m’est donné, la matière qu’est ma vie quotidienne en un acte de charité, pour que ma vie reçoive son poids d’éternité, pour que le mystère pascal se réalise en moi, pour que ne soit pas rendue vaine la croix du Seigneur.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don