Accueil
Compte à rebours
Partager

Compte à rebours

RCF,  -  Modifié le 5 juin 2018
"Comptes à rebours" : voici le titre du dernier ouvrage d'Hubert Védrine qui était notre Grand Invité ce mardi. D'où vient cette expression ?
Pascal Hausherr Pascal Hausherr

Rebours, est un mot délicieux, parce que d’une part il a été très en usage dans des contextes qui aujourd’hui ont disparu, et d’autre part parce qu’il reste de pleine actualité dans l’expression « compte à rebours » qui en vérité est soit prometteuse soit affolante… A nous de choisir en fait. Et à nous de raconter l’histoire de ce mot. En essayant de ne pas être un homme rebours…

On comprend tout de suite avec "homme rebours" qu'il y a des usages du mot qui ont disparu, dont celui-là. En effet, on ne peut plus dire aujourd’hui qu’on est une femme rebourse ou un homme rebours, on ne serait pas compris, mais Furetière peut encore le définir en 1690 dans son Dictionnaire universel, en donnant pour définition au mot « rebours » le fait d’être « revesche difficile à gouverner, à persuader. Cet homme a une humeur rebourse & intraitable » donne-t-il comme exemple. En fait rebours vient du bas latin reburrus, qui désignait le fait d’avoir les cheveux « hérissé », d’où un premier sens qui était « ébouriffé » et des cheveux on est passé à l’état d’esprit tout comme on dit aujourd’hui qu’on est « hérissé ». La formule la plus répandue fut d’avoir « l’humeur rebourse », hargneuse. Dans le même esprit, on pouvait dire et on le dit encore parfois en termes de manège qu’un cheval est rebours, entendons difficile à monter,. Autrefois, c’était aussi synonyme de « faire les choses à contrepied », Furetière donne pour exemple « un dissimulé qui dit tout le rebours de ce qu’il pense ». Arrive peu à peu l’idée cependant de prendre simplement à l’envers quelque chose « Il y a des vers où on trouve les même mots, quand on les lit au rebours. Comme Roma tibi subito motibus ibit amor » signale Furetière.

Et puis il y a l'expression "compte à rebours" qui n'existe pas pour Furetière. C’est en effet très tardivement qu’elle passe en français, pour traduire l’anglais count- down, compte à rebours : enfin un mot français. Il s’agit comme on le sait d’une pratique consistant à vérifier successivement des opérations de mise à feu d’une fusée avec essai systématique des appareils, avant d’arriver au zéro du départ. Et au sens figuré c’est devenu la vérification des étapes d’une opération dont le terme est fixe. A la radio, finalement même ma chronique à un compte à rebours, 5, 4, 3, 2, 1. C’est à toi Jean ? Et voilà j’explique à l’endroit le mot rebours !
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don