Accueil
Combrailles : rencontre avec ces jeunes qui entament leur BAFA
Partager

Combrailles : rencontre avec ces jeunes qui entament leur BAFA

Un article rédigé par Stéphane Marcelot - RCF Puy de Dôme, le 24 février 2022  -  Modifié le 10 janvier 2024

Alors que le secteur de l’animation souffre d’une pénurie de candidats, l’intercommunalité Combrailles, Sioule et Morge a lancé en ce début d’année un dispositif pour attirer de nouveaux candidats.

La première session du BAFA citoyen organisée à Combronde La première session du BAFA citoyen organisée à Combronde

Les vacances scolaires touchent bientôt à leur fin. Une période que certains adolescents auront mis à profit pour entamer leur BAFA, précieux passeport pour pouvoir exercer ensuite la fonction d’animateur. A Combronde, une quinzaine de jeunes a suivi une première session générale de 8 jours dans l’optique de décrocher le diplôme. Fin 2021, l’intercommunalité a lancé un appel à candidatures intitulé « Bafa citoyen ». Objectif : permettre aux 17-25 ans d'accéder à la formation à un coût réduit (100 euros).

Objectif : fidéliser les jeunes au territoire


Pour les collectivités locales, l’enjeu est important : les besoins de recrutement en animation sont nombreux. Un secteur essentiel à la présence des familles sur le territoire : accueil des enfants le matin, cantine le midi, étude le soir, centre de loisirs le week-end et colonies durant les vacances… La crise sanitaire a renforcé la pénurie mais, à l’instar d’autres secteurs d’activité, l’animation souffre aujourd’hui d’un manque de perspectives d’évolution, de salaires peu élevés et d’horaires décalés peu attirants. En France, le nombre de BAFA (Brevet d’aptitude à la fonction d’animateur) a chuté de 20 % entre 2011 et 2019. Au sein de l’intercommunalité Combrailles, Sioule et Morge, on constate avec intérêt que la démarche a suscité l’adhésion du jeune public. « Nous avons effectivement reçu pas mal de candidatures. Des demandes de tout le territoire, avec des profils différents. Cela a bien fonctionné », relève Cécile Vadot, assistante administrative. Avec l’espoir désormais, de fidéliser ces jeunes au territoire. Et qu’ils puissent intervenir sur les structures d’accueil.
Notre reportage à retrouver ci-dessous :

Informations locales Combrailles : ces jeunes qui s'attaquent au BAFA
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don