Accueil
Climat: pour David Groison, "il n’y a pas de guerre entre les générations"
Partager

Climat: pour David Groison, "il n’y a pas de guerre entre les générations"

RCF,  -  Modifié le 3 janvier 2020
Changer le monde avant d’avoir 18 ans, c’est possible. C’est la conviction d’un nouveau magazine intitulé "We Demain 100% ados".
RCF RCF

 We Demain 100% ados, ce nouveau titre de presse, est déjà disponible dans les kiosques. Son credo ? Il est possible de changer le monde sans attendre d’avoir 18 ans. Une vision des choses qui a fait la une de l’actualité ces derniers temps, notamment avec les manifestations de lycéens pour le climat, initiées par la controversée Greta Thunberg.
 

"Il se passe plein de choses à hauteur d'ado"

"On en parle assez peu de Greta Thunberg. C’est un peu l’arbre qui cache la forêt. C’est à la fois quelqu’un d’extrêmement important car elle a déclenché un mouvement impressionnant, cette vague de manifestations de jeunes dans les rues, qui ont fait la grève de l’école. Et en même temps, il se passe plein de choses autour de l’écologie, beaucoup plus importantes que cela" explique David Groison, journaliste, responsable des publics jeunes de plus de 13 ans chez Bayard.

À côté de cela, "des jeunes qui s’engagent pour le climat, on en connaît plein. C’est ce que l’on a voulu faire avec ce magazine. C’est très ancré dans le quotidien. On peut bouger, on peut faire plein de choses .Et plein de jeunes témoignent dans le magazine de ce qu’ils font pour le climat au sein de leur famille, de leur établissement scolaire. Il se passe plein de choses à hauteur d’ado" ajoute David Groison au micro de Stéphanie Gallet.
 

"Personne n'est porteur de la solution" à lui seul

L’avenir de la planète appartient-il alors aux ados ? Pas uniquement. "Personne n’est porteur de la solution. Personne n’est cohérent, pur, et sans reproches. Si les ados vont reprocher à leurs parents de manger trop de viande, les parents pourront faire un discours sur le téléphone portable et dire que le streaming a aussi un poids écologique. L’idée est d’offrir un objet de discussion aux familles pour réfléchir ensemble aux actions que l’on puisse pose, et que cela ne se limite pas à distribuer les bons et les mauvais points" analyse le journaliste.

Quoi qu’il en soit, la prise de conscience, le passage à l’action des jeunes, apparaît aujourd’hui comme quelque chose de nouveau. "Il se passe des choses à plein de niveaux. C’est aussi pour cela que les adultes se bougent aussi. Il n’y a pas de guerre entre générations" lance-t-il. Parallèlement à cela, les discours catastrophistes, collapsologues, progressent. Y compris chez les jeunes. "Chez Bayard, nous sommes résolument du côté de la lumière. Nous avions envie de montrer ce qu’il est encore possible, sans nier le réel. Notre travail d’adulte est d’être un soutien pour leur dire que l’on peut continuer à construire et à espérer" conclut David Groison.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don