Accueil
RCF Christelle D'Intorni: faire participer les détenus "au coût de leur incarcération"
Partager

Christelle D'Intorni: faire participer les détenus "au coût de leur incarcération"

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur, le 19 janvier 2023  -  Modifié le 19 janvier 2023
Dites-le vous-même Christelle D'Intorni: "veut alerter les maires" sur la dette de la métropole et l'avenir des projets

Au micro de RCF Nice et Nice-Presse, la députée de la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes aborde sa proposition de loi sur l'emploi carcéral, la dette de la métropole Nice Côte d'Azur et son combat contre le harcèlement. 

Christelle D'Intorni dans le studio de RCF Nice Côte d'Azur - Photo RCF Stèvelan C-G Christelle D'Intorni dans le studio de RCF Nice Côte d'Azur - Photo RCF Stèvelan C-G

La députée LR de la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes, Christelle D'Intorni s'est exprimée à notre micro sur des sujets locaux et nationaux. 

 

 

La dette de la métropole Nice Côte d'Azur 

 

 

"La colère et l'inquiétude". Les deux réactions de Christelle D'Intorni à propos des aveux sur les finances et les projets à venir dans la métropole Nice Côte d'Azur. "Pour moi, Christian Estrosi dilapide l'argent public" explique la députée qui parle de sommes "énormissimes". 

 

Projets des vallées après la tempête Alex

 

"Les stigmates de la tempête Alex sont en train de s'estomper clairement" explique la députée qui constate des avancées. Il y a aussi des projets comme celui d'un stade d'eau-vive à Saint-Martin-Vésubie, dans un lieu qui a subi les affres de la tempête. Sur ce projet, Christelle D'Intorni indique que "c'est un projet au stade des études de faisabilité, aujourd'hui on ne peut pas se projeter sur ce projet aux prémices de la réflexion". 

 

Un projet de loi sur le travail des détenus

 

Une "vrai réforme du système pénitentiaire": voilà ce que veut la députée LR de la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes. Elle veut faire participer les détenus "au coût de leur incarcération" qui est de "110 euros par détenu" et par jour. "Ce que je souhaitent c'est qu'ils participent à hauteur de moitié en favorisant l'embauche" des personnes incarcérées. Si le détenu ne travaille pas, alors il ne pourra pas demander de libération conditionnelle propose aussi Christelle D'Intorni. 

 

Pour favoriser le travail en prison, "exonérer de charges sociales l'entreprise qui s'engage avec un détenu" et "que ça débouche sur un CDI: c'est la contrepartie de tous les côtés" explique l'élu Les Républicains qui veut aussi favoriser la réinsertion des détenus. 

 

Le fléau du harcèlement

 

"J'ai moi-même été victime de harcèlement en ligne". Christelle D'Intorni est cash. "Je subissais quotidiennement des attaques sur mon physique, sur mes formes qui s'arrondissaient au fil du temps de ma grossesse" nous dit-elle. "J'ai très mal vécu cette période" assume celle qui veut aujourd'hui faciliter la recherche de ceux "qui se cachent sous pseudonymes". 

 

"Si je vis mal cette situation qu'en est-il de nos enfants ? C'est pour cela que j'ai rédigé une proposition de loi" explique Christelle D'Intorni. "Pour forcer les plateformes à agir, je demande à ce que les réseaux sociaux demandent la pièce d'identité" pour l'ouverture d'un compte. En cas de non respect, "qu'on puisse porter l'amende à 4% du chiffre d'affaire de ces sociétés". 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Dites-le vous-même - Visuel Nice-Presse
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Dites-le vous-même

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don