Accueil
Cher : La situation s'améliore pour l'emploi des jeunes
Partager

Cher : La situation s'améliore pour l'emploi des jeunes

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry,  -  Modifié le 21 octobre 2021
Emissions spéciales Du mieux pour les jeunes sur le front de l'emploi dans le Cher

Il y a du mieux pour les jeunes sur le front de l'emploi dans le Cher. Les Missions Locales du département ont dû se mettre au diapason pour faire face à la crise. Au deuxième trimestre 2021, le département enregistre une baisse de 5,6% des demandeurs d'emploi de moins de 25 ans.

Photo d'illustration © Pôle emploi. Photo d'illustration © Pôle emploi.

Depuis le 13 octobre dernier et jusqu'au 22 octobre prochain, c'est la semaine des Missions Locales en France. Elles sont quatre dans le Cher a avoir du se réinventer pour faire face à une crise qui frappe durement la jeunesse. Une mobilisation qui semble porter ses fruits : parmi les jeunes qui ont été accompagnés par les Missions Locales du Cher, 40% sont ressortis avec un emploi ou un apprentissage à la clef, sans compter les entrées en formation. Un chiffre qui serait en augmentation.


Délocalisation


La Mission Locale Cher Sud a choisi par exemple de délocaliser la garantie jeunes, dispositif phare, sur tous les chefs-lieux de canton depuis le mois de février. En effet, le territoire qu'elle couvre est très étendu, avec peu de moyens de mobilité à disposition : « Il fait deux heures en long et deux heures en large ! Il n'y a aucune transversalité et pas de transports », déplore Malika Lechelon, la directrice. Ces délocalisations permettent de récupérer des jeunes peu mobiles, qui seraient sans doute restés sur la touche. Exemple à Sancoins : « Sur un groupe de 11 jeunes, 9 nous ont dit qu'ils n'auraient pas pu faire cette garantie jeunes à La Guerche ou Saint-Amand, parce qu'ils n'ont pas de possibilité de déplacement. Sancoins c'est à 30 kilomètres de Saint-Amand et de La Guerche. Ce retour on le retrouve sur quasiment tous les groupes en délocalisé », indique Malika Lechelon. Elle précise : « Maintenant on a plus un jeune à plus de 20 kilomètres d'un point où il peut faire une garantie Jeunes. »


Le retour de l'intérim


Du côté de la Mission Locale de Bourges/Saint-Florent-Sur-Cher/Mehun-sur-Yèvre, si le territoire est moins rural, on joue aussi la carte de la proximité avec l'ouverture d'une antenne dans les quartiers nord de Bourges. Benjamin Martin le voit bien, la situation globale s'améliore : « Ah, il y a clairement une amélioration de la situation économique », confirme le directeur de la Mission Locale de Bourges. « On le voit notamment avec une forte reprise dans tout le secteur de l'intérim, qui est le premier secteur à redémarrer en cas d'accélération de l'économie, c'est aussi le premier à freiner en cas de ralentissement. Là, il y a clairement de plus en plus de missions... on est de plus en plus sollicité pour des dépôts d'offres, pour organiser des informations collectives de recrutement. »

 

Une baisse du nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans de -5,6% sur un an.


Une amélioration qui se ressent également dans les chiffres du chômage : « Il y a peut-être un seul chiffre [à retenir], c'était au deuxième trimestre 2021, c'est une baisse du nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans de -5,6% sur un an, toutes catégories confondues », détaille Olivier Nays, directeur adjoint de la DDETSPP (direction départementale de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations). « Ça traduit tous les efforts de l'ensemble des acteurs pour accompagner les jeunes. »


Depuis le début de l'année, 2 600 jeunes ont été accompagnés par les Missions Locales du Cher, soit deux fois plus qu'en 2020.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

© RCF en Berry
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Emissions spéciales

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don