Accueil
Charles-Ange Ginésy : "Davantage de libertés pour les maires de stations"
Partager

Charles-Ange Ginésy : "Davantage de libertés pour les maires de stations"

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 24 juin 2019
Les maires des stations de montagne se sont retrouvés au Pic du Midi, dans les Pyrénées, pour leur traditionnelle Assemblée Générale. L'enjeu climatique était au cœur des échanges.

Selon l'INSEE, la fréquentation de la saison d'hiver 2018-2019 dans les hébergements collectifs touristiques de France est en baisse de 2,1% par rapport à l'hiver dernier sur la même période. Il faut dire que la saison 2017-2018 était une année record. Charles-Ange Ginésy, président de l'ANMSM, préfère relativiser. "Ce n'est pas un net recul", mais il concède un début de saison moins bon qu'à l'accoutumée.   

LE DIFFICILE RENOUVELLEMENT DES générations 

La vraie problématique réside dans le difficile renouvellement des générations. Les touristes de moins de 30 ans délaissent la montagne l'hiver, au profit de la saison estivale. Charles-Ange Ginésy est conscient de ce défi. "Il faut leur apprendre à mieux connaitre la neige". Le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes est favorable au retour de classes vertes, ou classes de neige pour redonner le goût des sports d'hiver aux jeunes. Il promet aussi la multiplication "d'offres à moindre coût" à destination des jeunes, qui existent déjà. 

Maire de station de montagne, et chef d'entreprise 

Face au défi climatique, Charles-Ange Ginésy réclame plus de "libertés" de la part de l'Etat pour les maires des stations de montagne. "Nous n'attendons pas d'aides" pour rénover des équipements, et les adapter aux changements climatiques. Le président de l'ANMSM tient au statut de "chef d'entreprise" pour les maires des stations. Il réclame une autonomie, et une étude au cas par cas pour "assurer la diversification des activités" de sports d'hiver.  

à quand le nouveau modèle ? 

Charles-Ange Ginésy milite pour une transition en douceur vers un nouveau modèle plus éco-responsable. "Les enneigeurs sont là pour donner une garantie neige" insiste-t-il. Cependant, il le reconnait. "On sent bien arriver le virage", ce fameux virage pour lequel il faudra choisir entre le ski et les activités sans neige. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don