Accueil
« C'est merveilleux ! » : Le Paris Mozart Orchestra joue dans les EHPAD de Bourges
Partager

« C'est merveilleux ! » : Le Paris Mozart Orchestra joue dans les EHPAD de Bourges

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 13 octobre 2022  -  Modifié le 8 janvier 2024
Emissions spéciales Bourges : Musique à l'EHPAD

L'orchestre a posé ses valises à Bourges pour les prochaines années. La semaine dernière avait lieu le premier des quatre "temps forts" prévus cette saison dans la capitale berrichonne. Au programme notamment : des petits concerts dans les EHPAD de Bourges. Reportage.

Les musiciens du Paris Mozart Orchestra à l'EHPAD "Les Fioretti" à Bourges © RCF - Guillaume Martin-Degéuret. Les musiciens du Paris Mozart Orchestra à l'EHPAD "Les Fioretti" à Bourges © RCF - Guillaume Martin-Degéuret.

Le Paris Mozart Orchestra prend ses quartiers à Bourges ! L'orchestre de Claire Gibault a signé un partenariat avec la Ville, un soutien dans la candidature pour devenir Capitale Européenne de la Culture en 2028. Une résidence qui va durer au moins trois ans, mais pourrait se prolonger sur le long terme. Pendant la saison, les musiciens vont multiplier les actions culturelles auprès des berruyers, notamment durant quatre "temps forts". Le premier a eu lieu du 3 au 7 octobre, les musiciens ont joué dans une dizaine d'écoles du Cher et aussi dans des EHPAD de Bourges avant de conclure la semaine par un concert à la Maison de la Culture.

 

Une vraie proximité avec le public © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

À portée de main


Au programme ce jour-là à l'EHPAD "Les Fioretti" : Mozart et Reinhold Glière, un composteur ukrainien. Le duo violon/violoncelle a joué environ une demi-heure pour la vingtaine de résidents présents. Dans la journée, les musiciens ont enchaîné ces petits concerts dans quatre EHPAD de la ville. Un format qui permet une proximité avec le public, ce qu'apprécie la violoniste Anne-Lise Durantel : « On voit les sourires, on voit les yeux... Ce matin, il y avait une dame qui pleurait ! On a aussi fait danser un monsieur et quatre dames qui n'avaient pas dansé depuis un petit moment, ils ont dansé la musette et la gavotte avec nous... C'était hyper fort, c'est très émouvant pour nous ». La musicienne a rejoint cet orchestre qu'elle qualifie « d'atypique » en 2014. « Un projet assez exceptionnel » pour la violoniste, qui ajoute : « On joue dans des EHPAD avec autant de bonheur que sur une grande scène, comme celle de la Maison de la Culture. »

 

Le concert a duré environ une demi-heure © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

 

Des petits concerts qui permettent un échange avec le public. Entre les morceaux, le violoncelliste Adrien Chosson joue les professeurs : « Comme ce sont des gens qui n'ont pas forcément la possibilité de se déplacer en salle de concert, on en profite pour les cultiver sur ce qu'on joue. Dans un EHPAD comme ça, il n'y a pas de filtre, ce ne sont vraiment que des valeurs humaines, la connexion entre les gens. Du coup, on peut avoir plein de surprises, plein de questions très intéressantes ou non convenues, et c'est très agréable ! »

 

Pas le temps de souffler : les musiciens repartent pour dans un autre EHPAD pour le quatrième concert de la journée © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Presto ou... Prestissimo ?


Des questions, Odile en avait beaucoup pour les deux musiciens du Paris Mozart Orchestra. Adagio, Allegro, Presto : ce qui intéresse la résidente, ce sont les tempos : « J'aime bien avoir des détails sur ce que j'entends, sur ce que je vois, retrouver les mots italiens qui correspondent à la musique ». Ça fait longtemps qu'Odile n'a pas assisté à un concert, alors elle en profite : « Je trouve que c'est une chance extraordinaire de pouvoir entendre une musique de cette qualité à domicile... C'est merveilleux ! »


Le prochain "temps fort" du Paris Mozart Orchestra aura lieu du 6 au 11 février 2023.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don