Accueil
c'est la rentrée des enfants
Partager

c'est la rentrée des enfants

RCF Anjou,  -  Modifié le 9 septembre 2020
Maison commune c'est la rentrée des enfants
Une rentrée sur le mode de la recherche d’un positionnement plus responsable en terme d’écologie.
podcast image par défaut

Evidemment nous sommes marqués par les semaines de confinement et l’obligation de porter ce fameux masque qui nous protège et protège les plus vulnérables… notre rentrée peut être marqué par le franchissement d’une ou deux étapes qui abaisserait notre empreinte carbone et celui de nos petits matelots.
 
En ce qui concerne l’équipement : surtout peut être ne pas céder à la tentation de tout racheter à neuf : réutiliser le cartable de l’an passé ce ne doit pas être un drame comme les crayons de couleur, les trousses et les tenues de sport qui peuvent aussi être celle de l’ainé, du cousin ou de la petite voisine ou trouvé en occasion sur Vinted ou le Bon coin. 
Usagé ca peut devenir tendance : ce sac à dos a une histoire, il a des cicatrices, il vieillit comme moi… Et s’il faut acheter neuf, on en prendra un qui tiendra les lavages à 60°.
On peut s’aider dans le choix des fournitures scolaires en vérifiant le label : Écolabel européen ou le logo NF Environnement.
Preferer les ciseaux en métal plutôt qu’en plastique, des stylos rechargeables plutôt que jetables, et des calculatrices solaires plutôt qu’à pile…et bien sur des boites pour le gouter maison plutôt que les sachets en plastiques jetables ! 
En bref, on va passer une étape dès lors qu’on s’interroge, qu’on pose un autre regard sur ses achats ou que l’on transmet à ses enfants le message de « prendre soin » de ses affaires… 

Aller à l’école c’est aussi un challenge

Le choix du mode de déplacement est fondamental dans le bilan carbone et aussi dans l’éducation.
Prendre la décision d’accompagner son ou ses enfants à l’école à pied c’est une étape énorme et qui recèle de nombreux avantages. C’est d’abord lui faire comprendre que le déplacement à pied, c’est possible pour lui, qu’il va apprendre l’environnement de son quartier, on prendra le temps d’apprendre à traverser ou de s’émerveiller sur une rose trémière, et de discuter aussi? Avoir un enfant qui sautille en cheminant vers l’école, c’est une merveille que j’ai vécu et qui reste une vraie nostalgie ! L’enfance est fugace, rappellons nous. 

Si l’école est un peu plus loin que 15 mn à pied, la question du vélo cargo saute aujourd’hui aux yeux.Cette deuxième voiture servira aussi pour faire les courses. Puis si on demande au professeur des écoles, la classe aura peut être droit à un cycle d’apprentissage du vélo en CM1 ou CM2 et alors l’ainé pourra devancer le vélo cargo. 
Enfin il nous reste à interpeller nos élus dont c’est la première rentrée pour qu’ils améliorent les abords des écoles et nous encourage à rendre nos jambes en les fermant à la circulation automobile, à faire des trottoirs agréables, bien larges, des pistes cyclables - c’est à dire des voies cyclables bien séparées du trafic - et près de l’entrée des arceaux vélo plus que du stationnement automobile qui peut se positionner aisément à plus de 50 mètres de l’école. 
Voilà quelques idées, bonne rentrée avec des objectifs de faire mieux pour la planète que l’an passé, et … bravo d’avance ! 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don