Accueil
Centrale de Cattenom : comment se prépare-t-on à un accident nucléaire ?
Partager

Centrale de Cattenom : comment se prépare-t-on à un accident nucléaire ?

Un article rédigé par Arthur Carmier - RCF Jerico Moselle, le 3 mai 2022  -  Modifié le 3 mai 2022
3 questions à ... en Moselle Exercice de sûreté nucléaire et civile à la centrale de Cattenom

Un exercice national de sûreté nucléaire et civile sera organisé les 11 et 12 mai 2022 à la centrale de Cattenom. L’objectif est de tester le dispositif d’alerte et l’organisation de crise en cas d’accident. Cette simulation entre les autorités publiques et EDF n'impliquera pas la population locale. Laurent Touvet, préfet de la Moselle, détaille le dispositif.

Centrale nucléaire de Cattenom Centrale nucléaire de Cattenom

La sécurité est primordiale lorsque l’on aborde la question du nucléaire. Des contrôles sont faits très régulièrement dans toutes les centrales de France. A Cattenom, un exercice national de sûreté aura lieu les 11 et 12 mai prochains, afin de simuler les procédures à suivre lors d'un accident. « Principalement, nous voulons tester la bonne coordination entre les autorités publiques et l’exploitant EDF puis vérifier que toutes les procédures de transmission de l’alerte soient bien organisées. On a toujours besoin de s’entraîner et s’assurer que l’on sait bien faire ce qu’il faudrait réaliser le jour d’un incident, même s’il est très improbable. », explique le préfet de la Moselle.

3 questions à ... en Moselle Problème de corrosion à la centrale nucléaire de Cattenom

Problème de corrosion à la centrale nucléaire de Cattenom


Comme d’autres sites en France, la centrale nucléaire de Cattenom est concernée par un problème de corrosion au niveau des soudures de son circuit d’injection de sûreté, utilisé en cas d'incident. Jérôme Le Saint, directeur de la centrale, se veut toutefois rassurant : "Le réacteur numéro 3 de Cattenom est sûr [...] Cependant, nous avons mis à l'arrêt de réacteur pour réaliser de nouveaux contrôles et nous assurer qu'il n'y aura pas de corrosion… Nous avons estimé que le réacteur pouvait redémarrer mi-août", assure le directeur.

Seuls deux réacteurs de la centrale de Cattenom sont actuellement en état de marche. En effet, les réacteurs numéro 3 et numéro 4 de la centrale nucléaire sont pour l’heure en maintenance. Une situation gérable pour Jérôme Le Saint : « Actuellement, les besoins du pays en électricité sont tels que l’on peut facilement gérer la situation avec simplement deux réacteurs. Nos équipes s’assurent de sécuriser ces deux réacteurs pour que tous nos concitoyens puissent bénéficier de l’électricité nécessaire. »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don