Accueil
"Celui-ci est mon Fils bien-aimé" ( Mc 9, 2-10)
Partager

"Celui-ci est mon Fils bien-aimé" ( Mc 9, 2-10)

RCF,  -  Modifié le 28 février 2021
Prière du matin "Celui-ci est mon Fils bien-aimé" ( Mc 9, 2-10)
"Celui-ci est mon Fils bien-aimé" Méditation de l'évangile (Mc 9, 2-10) par le père Sébastien Antoni Chant final: "Jésus Christ, tu es Seigneur" par les Fraternités Monastiques de Jérusalem
benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean,
et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.
Et il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants,
d’une blancheur telle
que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse,
et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole
et dit à Jésus :
« Rabbi, il est bon que nous soyons ici !
Dressons donc trois tentes :
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire,
tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre,
et de la nuée une voix se fit entendre :
« Celui-ci
est mon Fils bien-aimé :
écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour,
ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne,
et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu,
avant que le Fils de l’homme
soit ressuscité d’entre les morts.
Et ils restèrent fermement attachés à cette parole,
tout en se demandant entre eux ce que voulait dire :
« ressusciter d’entre les morts ».
 
Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

J’ai vu sur un célèbre réseau social et sur les affiches d’une aumônerie une représentation de Jésus grimé en superhéros ! Sur le mur du célèbre réseau social, on le voit discutant avec spider man, Hulk, flash superman et Wonder woman, faisant nombre avec eux… un parmi d’autres… et sur l’autre, l’affiche d’aumônerie, Jésus est déguisé en Jedi avec un sabre laser de la saga Star Wars… Est-ce cela le Christ ? Ces représentations marketing d’un Jésus superhéros semblent pourtant trouver un écho avec l’Évangile de la transfiguration d’aujourd’hui, non ? Éclairs, vêtement merveilleux, voix d’outre ciel… Jésus mis au même rang d’un être inventé et légendaire comme le sont ces personnages, cachés sous des masques, utilisant des super-pouvoirs et volant dans les airs… bref… qui n’existent PAS ! Eh bien, un farouche détracteur de la foi n’aurait pas fait mieux que ces affiches ! Revenons à la Parole de Dieu et quittons les scénarios de science-fiction… Le passage de la transfiguration que nous lisons aujourd’hui, est précédé du dialogue entre Jésus et Pierre où, de toutes ses forces, en affirmant qu’il doit mourir, Jésus contredit Pierre et tous ceux qui hier et aujourd’hui… voudraient faire de lui un messie « à grand spectacle ». Pierre, disant à Jésus quelque chose comme « utilise donc tes super-pouvoirs pour échapper à la mort » se fait remettre en place… sans ménagement, tant son propos et ses intentions sont éloignés de l’Évangile. Cette dérive de celui qui ne connaît pas Jésus semble vivace… et difficile à décrotter, jusqu’à aujourd’hui.

Mais alors… pourquoi, juste après cette discussion avec Pierre assistons-nous à ce spectacle de la Transfiguration, me direz-vous ? Jésus se serait-il ravisé ? Aurait-il accepté de se travestir en héros hollywoodien ?

La transfiguration, cette métamorphose (si l’on traduit le mot grec) s’inscrit dans le signe de la promesse que Jésus a faite à Pierre quelques jours plus tôt « Quelques-uns de ceux qui se tiennent ici ne goûteront point la mort avant d’avoir vu le royaume de Dieu venir avec puissance » Le temps du doute, de la peur, de l’angoisse, de la mort va arriver. En acceptant la Croix, Jésus ne se réduira pas à être un personnage de cinéma de BD ou de héros de littérature fantastique. Sur la montagne par le signe qu’il donne, il insiste pour dire qu’au-delà des apparences de la fragilité de la mort à laquelle il consent et sous laquelle, il se montre en vérité, il invite tous ceux qui le suivent à l’y retrouver. C’est sa vulnérabilité, sa petitesse, sa faiblesse qui le métamorphose, qui en fait le véritable fils du Père et le messie selon le cœur de Dieu. Jésus est le sauveur vivant… ne le réduisez pas à un personnage inventé, un super héros dont on sait qu’ils n’existent pas. C’est trop sérieux, On parle du Dieu sauveur !… Il est tout sauf un produit marketing…, au contraire… !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don