Accueil
Ce restaurant de Nice qui mesure le risque de contagion au Covid
Partager

Ce restaurant de Nice qui mesure le risque de contagion au Covid

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur,  -  Modifié le 8 juin 2021
Au restaurant Le Séjour, à Nice, la gérante a fait le choix de mesurer la qualité de l’air pour faire face au Covid en plus de plexiglas et purificateurs.
Plexiglas, mesure de la qualité de l'air... ce restaurant niçois a tout prévu pour la réouverture ce mercredi 9 juin. - Photo: S. C-G Plexiglas, mesure de la qualité de l'air... ce restaurant niçois a tout prévu pour la réouverture ce mercredi 9 juin. - Photo: S. C-G

Rue Grimaldi, à Nice, difficile d'étendre sa terrasse. Les trottoirs ne sont pas les plus larges et la voiture à sa place pour stationner mais tout de même, le restaurant Le Séjour tire son épingle du jeu avec quelques tables. Pour autant, la réouverture de la salle intérieure et le passage du couvre-feu à 23h va changer les choses. Mais comment le faire au mieux pour rassurer les clients ? 

Marina Geille, gérante du restaurant Le Séjour, à Nice, a pris les devants. Gel hydroalcoolique, plexiglas sur des roulettes pour s'adapter au nombre de clients par table et, plus surprenant on peut connaître "en temps réel la qualité de l'air de l'établissement" grâce à une application (développée par une start-up qui se nomme Pando2). Marina y trouve un intérêt: "les clients constatent en temps réel la qualité de l'air qu'ils respirent, on ne triche pas" nous dit-elle alors qu'un purificateur est installé dans le restaurant. 

L'investissement ? 10 000 euros pour un restaurant. Une somme pour l'avenir explique Marina Geille qui estime qu'il faut "des solutions". C'est "l'équation sécurité / plaisir". 
Seul les établissements de Marina Geille sont équipés à Nice pour l'instant. Ce dispositif relié à un QR code informe sur le risque de contagiosité avec une échelle de 1 à 10. 

Le reportage à (ré)écouter ici: 

L'application ne fonctionne pas que sur le covid. Elle permet aussi de repérer la présence d'allergènes comme le pollen. Car "détecter le problème c'est bien mais il faut agir dessus. On a fait renforcer les ventilations du restaurant qui permet de renouveler l'air de la salle toutes les 7 minutes". 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don