Accueil
RCF "Ce n'est pas Dieu qui m'a infligé une épreuve" témoigne Charlotte de Vilmorin, entrepreneuse et religieuse en situation de handicap
Partager

"Ce n'est pas Dieu qui m'a infligé une épreuve" témoigne Charlotte de Vilmorin, entrepreneuse et religieuse en situation de handicap

Un article rédigé par Imrane Baroudi - RCF, le 14 juin 2024  -  Modifié le 17 juin 2024
L'Invité de la Matinale "Ce n'est pas Dieu qui m'a infligé une épreuve" témoigne Charlotte de Vilmorin, entrepreneuse et religieuse en situation de handicap

Ce week-end se tiendra la nuit du handicap à l'heure où l'accessibilité est toujours un défi pour les personnes en fauteuil dans notre société. L'invitée de la matinale RCF était Charlotte de Vilmorin. Tétraplégique de naissance, elle a fondé il y a quelques années une entreprise de location de voitures adaptées aux personnes en fauteuil roulant : Wheeliz. Devenue Vierge consacrée, elle a publié "Ceci est mon corps" aux éditions Grasset.

Charlotte de Vilmorin au Téléthon en 2016 © AFM Téléthon Charlotte de Vilmorin au Téléthon en 2016 © AFM Téléthon

Ce week-end, samedi 15 juin, se tiendra la 7ème nuit du handicap. Un rendez-vous annuel pour les personnes en situation de handicap. L'occasion d'échanger sur des sujets comme l'inclusion ou la mobilité. Dans la matinale RCF nous recevions Charlotte de Vilmorin, tétraplégique de naissance en raison d'une maladie génétique neuro-musculaire. Son témoignage résonne comme une ode à la vie. L'autrice de "Ceci est mon corps" aux éditions Grasset est entrepreneuse mais aussi religieuse.

"L'accessibilité ne concerne pas que les personnes en fauteuil roulant" rappelle Charlotte de Vilmorin. "Quand un environnement est accessible, ça bénéficie au plus grand nombre, aux mamans avec des poussettes ou aux vélos." Pour elle, le moindre obstacle peut se transformer en prison. Lorsque son ascenseur est en panne, elle ne peut pas sortir de chez elle.
 

À votre service Emploi et handicap: où en est-on ?

10 ans d'entreprenariat pour la mobilité des personnes en situation de handicap

En 2015, Charlotte de Vilmorin co-fonde un projet ambitieux : Wheeliz. "Je voulais rendre la voiture aménagée, qui est le seul moyen de se déplacer quand on est en fauteuil, accessible à tous ceux qui en ont besoin" explique l'entrepreneuse. Concrètement, la start-up met en relation des particuliers entre-eux. Des propriétaires de voitures aménagées peuvent proposer leurs véhicules en location à des personnes en fauteuil qui ont besoin de se déplacer, soit parce qu'elles n'en ont pas, soit parce qu'elles voyagent en train ou en avion mais sans transport pour les derniers kilomètres. APF France handicap, la plus grande association de défense des droits des personnes handicapées reprend Wheeliz en 2021.

Depuis un peu plus d'un an, j'ai co-fondé une nouvelle entreprise qui s'appelle Newav 

Charlotte de Vilmorin continue d'entreprendre pour la mobilité : Le but de Newav est de développer la première voiture électrique qui sera accessible pour les personnes en fauteuil : "On voit que les voitures thermiques sont vouées à disparaître. Et malheureusement, les nouvelles voitures électriques ne permettent plus qu'une personne à mobilité réduite ne rentre dedans à cause de l'emplacement des pack de batteries qui sont dans le châssis." La mobilité verte se développe mais est synonyme de régression en termes d'accessibilité.
 

Un long chemin spirituel : de la rébellion à la consécration

C'est dans une famille catholique que naît Charlotte de Vilmorin qui est baptisée petite. Tétraplégique de naissance, elle n'a jamais ressenti de colère envers Dieu, mais il y a des moments où elle s'est sentie comme "abandonnée". Par rébellion, elle a éprouvé une forme d'hostilité à la foi. Mais cet orgueil vis-à-vis de l'Église a complètement basculé. "J'ai eu une très belle conversion fulgurante" témoigne Charlotte de Vilmorin. "Au mariage de mes amis à l'église, j'ai été très touchée. J'ai voulu me rendre à la messe pour voir, pour laisser une chance à Dieu" ironise-t-elle. "Et là, j'ai été bouleversé." Le prêtre que Charlotte ne connaissait pas s'est approché d'elle, et s'est écrié "Ah tu es venue ! Je suis tellement contente que tu sois revenue !" Pour elle, c'est l'esprit saint qui l'a inspiré. "J'ai entendu la voix de Dieu le père."

S'ensuit un processus de redécouverte de l'Église. Charlotte a été aumônière pour les enfants handicapés, elle a fait de l'accueil pour les femmes et les enfants exilés qui dormaient dans la rue. Cela lui apporte énormément sur le plan humain. Mais ça ne s'arrête pas là. Elle entend pendant le premier confinement un "appel inattendu" à devenir vierge consacrée.

Consacrée dans le diocèse de Saint-Denis en mai 2022, Charlotte de Vilmorin raconte que son handicap lui permet alors de créer du lien avec les autres. "J'ai compris que ma réticence à demander de l'aide aux autres, c'était la même que celle qui m'empêchait de demander de l'aide à Dieu. Aujourd'hui, je comprends que ce n'est pas Dieu qui m'a infligé une épreuve, c'est Dieu qui m'invite à vivre cette relation, avec les gens."
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'Invité de la Matinale

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don