Accueil
Ce mercredi 26 janvier, journée de prière pour la paix en Ukraine
Partager

Ce mercredi 26 janvier, journée de prière pour la paix en Ukraine

RCF,  -  Modifié le 26 janvier 2022
L'actu chrétienne L'appel du pape François à une journée de prière pour la paix en Ukraine.

Alors que la crise s’intensifie en Ukraine, le pape François appelle, ce mercredi, à une journée de prière pour la paix dans ce pays d'Europe orientale. 

Le pape François lors de la prière de l'Angélus au Vatican, le 10/12/2020 ©VaticanMedia-Foto/CPP/CIRIC Le pape François lors de la prière de l'Angélus au Vatican, le 10/12/2020 ©VaticanMedia-Foto/CPP/CIRIC

Prier pour la paix en Ukraine

Ce dimanche 23 janvier, lors de la prière de l'Angélus, le pape François a appelé à une journée de prière pour la paix en Ukraine, fixée au mercredi 26 janvier. Il a lancé un appel "aux personnes de bonne volonté" afin de faire revenir le dialogue à l'est de l'Europe. Le souverain pontife avait déjà exprimé son inquiétude le jour de Noël. Face à la crainte d’une escalade militaire, Il avait appelé au "dialogue" afin de "ne pas laisser se propager les métastases d'un conflit gangrené" en Ukraine.

 


"L'arme de la prière" est un paramètre à ne pas négliger pour apaiser les esprits, selon Mgr Antoine Hérouard. "Pour les chrétiens, utiliser cette arme de la prière, si je puis dire, pour à la fois convertir les cœurs et demander au Seigneur qu’il aide à éclairer les dirigeants des différents pays en cause."

 

L’Église, un instrument de paix en Europe

Si l’Église n’a pas véritablement de pouvoir politique elle peut être un instrument de la paix. Au niveau européen, elle est représentée par deux instances, la Comece (Commission des épiscopats de l’Union européenne) et le Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE). "La Comece, qui a son siège à Bruxelles, traite plus les dossiers de l’Union européenne, les questions plus économiques mais aussi politiques et sociales qui y sont liées", explique Mgr Hérouard. Il représente les évêques de France au sein de la Comece.

Le conseil des conférences épiscopales européennes regroupe, lui, les pays qui sont membres du conseil de l’Europe : et notamment la Russie, l’Ukraine, mais aussi la Turquie, la Géorgie ou la Biélorussie. "Dans ces instances-là, il y a aussi des rencontres entre responsables religieux pour pouvoir porter un peu un certain nombre de préoccupations au-delà des différences politiques et des conflits politiques graves qu’il peut y avoir entre les pays."

 

"La question de la paix est posée aujourd'hui"

Prier pour la paix devient urgent, alors que la communauté internationale retient son souffle. Kiev et Moscou sont à couteaux tirés depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Les Occidentaux craignent une invasion de l’Ukraine par Moscou qui a positionné ses troupes le long de la frontière. Washington a de son côté placé 8.500 militaires en état d’alerte. Ils pourraient être déployés au sein des troupes de l’Otan.

"On peut comprendre que pour la Russie, l’Ukraine a un poids historique d’origine qui est particulier mais en même temps on ne peut pas non plus admettre que les frontières soient modifiés par la force", nous dit Mgr Hérouard. Selon le représentant de la Comece, "le danger est réel" et "ces combats récurrents créent des situations de grande instabilité et qui pourrait dégénérer en un conflit beaucoup plus vaste... La question de la paix, je pense qu’elle est vraiment posée aujourd’hui, que nous avons à travailler à cette paix…"

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don